Test Mammut Broadpeak In Hooded 2019

1 test Mammut Broadpeak In Hooded.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Mesco

Un mammouth, avec des plumes... C'est la meilleure, celle-là !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 32 ans | 1,75m | 65kg | Expert | Annecy
Acheté : 265€ en magasin
Conditions du test : Toutes conditions

À la recherche d'une doudoune pour remplacer ma millet trilogy down hoodie, j'étais à la recherche d'une doudoune au duvet naturel et typée alpi.

Je suis parti sur cette doudoune Mammut, ayant le même programme que la Millet, à savoir Alpi et couche intermédiaire, voire externe.


Ce que j'attends

- Légèreté et faible volume

- Chaleur

- Résistance

- Duvet naturel

- Avec capuche


Caractéristiques

- Poids : 380gr

- Tissu Pertex Quantum déperlant

- Garnissage duvet d'oie 800cuin 115gr 90/10% duvet/plumettes - RDS

- Construction "côte-à-côte"

- Deux poches principales, une poche napoléon

- Serrage bas de veste asymétrique

- Bluesign


Aspect

D'un style assez moderne, cette doudoune est matelassée en forme de V, avec un affinement des compartiments, au niveau du tour de cou. Cette doudoune est de deux bleus assez irisés/métallisés. (CF. première photos pour le rendu couleur). Je trouve ça assez classe, malgré que j'aurais préféré la version verte, mais qui coûtait 60€ de plus..

Assez légère, le volume est assez bien rempli par le duvet, le pouvoir gonflant n'est pas déconnant 800cuin (EU il me semble) ; on reste cependant sur une veste dite de "mi-saison", mais qui conviendra par tout temps.

Le nombre de poches est assez maigre, deux reposes-mains et une poche Napoléon, puis c'est tout.. J'ai un peu de mal avec ce genre de positionnement, une seconde poche Napoléon et une poche intérieure n'aurait pas été superflu.

Chez les Suisses, on est pas prétentieux, mais on est radins :p

Celles-ci sont positionnées assez haut, pour une utilisation facilité, avec le port d'un baudrier.

Petit serrage asymétrique en bas de veste. Cette doudoune étant assez "fittée", le serrage sera vraiment pour la beauté du geste..

La capuche et les poignets sont dotés de simples élastiques... Pour le coup, le serrage me convient parfaitement, mais malheur à ceux qui n'ont pas la tête et les poignets Mammut, aucun réglage possible. D'ailleurs la capuche n'est pas compatible en sur-casque, mais peut passer en dessous, au risque d'un léger inconfort. Bref, chacun sa tête !

Aucune housse de rangement, la compression se fait dans la poche Napoléon, ce qui est regrettable, la housse de transport est donc le tissu de la doudoune, attention aux accros..

Pour finir, petit insert tout doux au niveau du menton, pour protéger de la fermeture éclair bidirectionnelle.

Les autres fermetures sont, elles, retournées mais sans traitement imperméable particulier.


Sur le terrain

Une fois portée, cette doudoune se fait vraiment oublier, son poids étant plutôt faible. De plus le volume contenu offre une liberté de mouvement assez appréciable. Rien de nouveau concernant une micro-doudoune.


Tout d'abord, en portage non- technique, cette doudoune va bien. Ajustée et chaude, sans pour autant être dans l'excès, on s'y sent bien par presque tout temps. Par ce temps printanier, c'est parfait, en bivouac encore mieux.

Le garnissage est généreux et, je-ne-sais par quelle magie, permet une respirabilité en or. Je n'ai que rarement eu trop chaud ou été en nage dans la doudoune, chapeau bas de ce côté là.

Je n'ai pas rencontré le souci de transpiration au contact de la peau nue, notamment aux bras, fini l'effet "train couchette des années 90".

Composée de duvet naturel, cette doudoune est bien compressible et se range dans une poche du sac, faisant la taille d'un mini oreiller (compter 20x15cm environ).


Ensuite, en couche intermédiaire, calée sous une Millet 3L GTX, la travail en respirabilité est sacrément appréciable, notamment dans les jours les plus ensoleillés. Malgré des t° élevées, il m'a suffit d'ouvrir légèrement la doudoune et la veste, au niveau du col, pour être à la bonne température.

Le côté limitant se trouverait plutôt côté froid, où cette doudoune sera limite, lors des journées les plus glaciales (à partir de -10° on commence à se cailler, selon l'activité).

Son faible volume ne gêne en rien les mouvements.


En couche extérieure, c'est là que ça devient particulier. En effet, comme la plupart des doudounes, ce n'est pas imperméable, mais déperlant. Ici, en effet, le Pertex est bien déperlant, aucun souci là-dessus. En revanche, le piquage est un point de faiblesse et l'infiltration commence par là (Cf photo au bleu fadasse), et se fait assez rapidement. (on est toujours plus déperlant qu'une Eider Rocker..)

Je n'ai cependant ressenti aucune baisse de l'effet coupe-vent.

Il ne faudra donc pas trop s'attarder sous la pluie, au risque de voir la doudoune perdre ses qualités thermiques..

Cependant, elle sèche relativement rapidement, le duvet étant sensé être hydrophobe, celui devrait s'imbiber un peu moins (vite?). J'ai un peu de mal à jauger des qualités des ces techs "internes", mais pour le coup, pas de souci hors-normes, de ce côté là.


Dans le temps

Très (trop) attentif à ne pas abîmer la Millet Trilogy, j'ai moins ce souci avec cette Mammut. Le pertex quantum semble bien plus résistant aux abrasions, même si l'on reste sur un tissu très fin. Donc moins de précaution à prendre, mais les accros risquent de ne pas pardonner. Sur un bout de manche, on peut apercevoir de légers accros, mais cela semble superficiel, plutôt que du réel accro.

Attention, ce tissu marque très vite le gras ; dans mon cas, c'est le bout des manches qui ramasse.

Qui dit piqûre, dit perte de duvet.. Ici la perte est très légère, je n'ai que rarement vu des plumes se faire la malle. Vous pouvez voir un flagrant-délit de "jemebarre" d'une plumette, sur la 9e photo.

Un dernier point, négatif, sur la durabilité et en rapport avec le piquage, les coutures des compartiments. Au fil du temps, on voit des fils apparaitre ici et là, rien d'alarmant à première vue, ce doit être les nœuds, mais cela augmente le risque de tirer dessus et de commencer à défaire les coutures.

Je rechigne un peu car rien de tout cela n'est dramatique, mais ajoutés, ces petits éléments font tâche.


Au final

Ayant pour but de remplacer la millet Trilogy qui me convenait parfaitement, je suis assez partagé, mais plutôt satisfait de ce modèle Moumoute. Si l'on perd sur l'imperméabilité et les poches et réglages divers, on y gagne en résistance, en respirabilité et sur la coupe, un peu mieux ajustée.

Malgré que son prix semble "haut de gamme", cette doudoune est efficace dans la plupart des situations.

Pour qui ?

Tout le monde
8/10
Confort
Correspondance Taillant
Style/Look
Finition du produit
Solidité/Durabilité
Imperméabilité
Respirabilité/aération
Qualité des poches (nombre, emplacements, tissus)
Qualité de la fermeture éclair
Rapport qualité/prix

Points forts

Chaude
Pertex Quantum
Respirabilité

Points faibles

Peu de poche
Imperméabilité
Coutures limite

commentaires

6 commentaires

Kojak Anthony Hamann
Statut : Gourou
inscrit le 20/12/17
Je la lorgnais début de saison mais le prix m'a carrément rebuté... plein pot elle est à 330€
1
Mesco
Statut : Gourou
inscrit le 30/11/16
Matos : 5 avis
C'est pas donné en effet. Après les doudoune d'alpi duvet naturel 750+ ne sont pas légion..
Et pendant les soldes, elle est descendu à 220 sur ekosport, voire certaines couleurs/tailles à 150/180 ^^
0
Kojak Anthony Hamann
Statut : Gourou
inscrit le 20/12/17
J’avais aussi en ligne de mire l’an Stretch down de Mountain Hardwear elle est super confort mais pas compressible.
Je me suis rabattu sur une Black Diamond mais elle perd bcp de plumes :-/
0
Kojak Anthony Hamann
Statut : Gourou
inscrit le 20/12/17
Mammut ça reste une valeur sûre.

Le gras sur les manches c’est le saucisson? Les frites? Lol

Bonne journée mec

PS : ça va poser fin de semaine :-)
0
Mesco
Statut : Gourou
inscrit le 30/11/16
Matos : 5 avis
Mammut en effet, ça va bien. Mais honnêtement, essaies la Millet trilogy, elle envoie du foin.. Bon le prix est pas donné non plus. J'aurais limite une préférence pour la millet, mais question de goûts.
Et justement, vu que les compartiments sont soudés, tu ne perds quasi pas de plume..
(soldée à 240 il me semble)

Du coup la BD, t'en fais quoi ? tu la renplumes ? :p
0
Mesco
Statut : Gourou
inscrit le 30/11/16
Matos : 5 avis
Ah non non, les traces de gras c'est pas le sauc'
Je ne laisse rien d'un sauc', même le gras. Je lèche la planche à couper s'il faut. :p
(surement de simples comptoirs qui laissent ces traces, j'étais vert au début..)

Bonne journée et bonne semaine à toi aussi !
Je vais voir pour monter demain, ou ce weekend, ou les deux :D
0
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire