Test K2 Farout 2019

2 tests de fixations snowboard K2 Farout.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests Privés.
Flowcmoi

Des fixations de randonnée splitboard abordables et abouties

Avis sélectionné
Profil du testeur : 30 ans | 1,80m | 65kg | Expert | Vourles
Conditions du test : Randonnées splitboard

Un vrai coup de chance ! Recevoir les fixations K2 Farout en test privé, ça a vraiment été la bonne nouvelle du début de l'hiver. Surtout que je cherchais à renouveler mon kit Voilé USA par quelque chose de plus léger dans l'idée de retourner au sommet du Mont Blanc au printemps. Je les ai donc associées à une splitboard Amplid Milligram achetée d'occasion pour avoir quelque chose de vraiment léger et je suis allé tester tout ça dès les premières neiges. Donc merci à Fluofun pour organiser ces tests privés et merci à K2 Snowboarding pour jouer le jeu et faire confiance aux testeurs.


Déjà, bonne surprise en ouvrant le colis envoyé par K2. Ils ont glissé un t-shirt très sympa dans la boite, probablement pour me soudoyer. Je marche à fond. Les fixations, elles, ont une sacrée gueule. L'embase et le spoiler sont d'un noir mat alors que l'arceau et les rails sont de couleur bronze. Ce mélange des couleurs se révèle très réussi et plutôt classe. Seul le spoiler dénote un peu, en plastique pur et sans le moindre pad de mousse. Pas de gel ou d'amorti sous les pieds, pas d'EVA dans les straps : on est bien sur des fixation de randonnée. Gain de poids oblige, l'ensemble est spartiate. Cela dit, les K2 Farout restent entièrement réglables (straps et inclinaison des spoilers). Il y a aussi la possibilité de déplacer les arceaux pour les ajuster au mieux aux boots et gagner en compacité côté backside. Sympa pour la pente raide.


Les K2 Farout sont donc des fixations destinées à la randonnée splitboard. Elle ont été dessinées pour se monter directement sur les pucks Voilé USA déjà présents sur votre planche. Elles vous permettent donc d'économiser le poids des lourds rails fixés sous vos fixations traditionnelles. Les K2 Farout se montrent effectivement légères, avec 780g par pied. C'est quelques dizaines de grammes de plus que leurs concurrentes de chez Plum ou Karakoram, qui sont cependant vendues plus chères (compter 150 euros de rallonge).


Pour la randonnée, les K2 Farout font appel à un système de pivot plutôt intriguant. A l'avant des fixations, on retrouve des crochets en demi-lunes tournés vers le haut. Les axes de pivots sont fixés sur chacun des skis de la splitboard. Pour lier les fixations au skis il faut donc venir les "crocheter" sur les axes en les basculant complétement vers l'avant. Une fois les crochets positionnés autour des axes, on bascule à nouveau les fixations vers l'arrière, verrouillant l'ensemble en liaison pivot.


A l'utilisation, ce système de verrouillage fonctionne plutôt bien mais demande un peu de manipulation et de doigté. Il faut penser à dégager tous les straps vers l'arrière et déverrouiller le spoiler en position marche, sans quoi les fixations ne basculent pas suffisamment vers l'avant pour permettre le clippage des crochets autour de l'axe. Parfois seul l'un des deux crochets de la fixation se verrouille, ce qui nécessite de recommencer l'opération. Une fois verrouillé, plus de soucis par contre. Le mécanisme se montre fiable et suffisamment rigide autour du pivot, notamment dans les dévers.


A la montée toujours, les K2 Farout se débrouillent très bien avec notamment la possibilité de déverrouiller le spoiler vers l'arrière pour un maximum de débattement. On peut aussi compter sur des cales de hauteurs de deux niveaux qui sont fournies avec les fixations. Celles-ci sont très similaires aux modèles Voilé USA et se montrent efficaces. S'il est toujours un peu compliqué de les sortir, il est plutôt facile de les rentrer d'un petit coup de bâton, sans se baisser. Et ça c'est toujours sympa. Moins bien, je n'ai pas réussi à éliminer un grincement sur l'une des fixations qui intervient lorsque le pied retombe à plat sur le ski. Difficile d'en localiser l'origine.


A noter qu'un mécanisme permet de verrouiller l'arrière des fixations sur les skis en mode randonnée. C'est très agréable et sécurisant lors des phases de descente qu'on rencontre parfois. Le système est basique mais fonctionnel. Il faut d'ailleurs penser à l'enclencher lors des phases de portage, sans quoi les fixations peuvent se déverrouiller des axes de pivots en battant d'avant en arrière sous les skis. J'ai eu droit à un avertissement sans frais sur le parking. Faut juste y penser.


Pour la descente, on glisse simplement les fixations par l'avant dans les pucks Voilé USA de sa splitboard. On verrouille les fixations en position à l'aide de clapets situés à l'arrière de l'embase, sous les talons. C'est finalement un peu la même opération qu'avec le système Voilé USA. Ici les rails sont directement intégrés aux fixations et les clapets arrières jouent le rôle des goupilles. L'ensemble fonctionne très bien, avec une insertion facile dans les pucks et des clapets qui assurent une bonne tension entre les deux parties de la splitboard après le verrouillage. Aucun jeu relevé nul part. Bien pensé et fonctionnel.


Les K2 Farout se révèlent très réactives et confortables à la descente. Les straps sont minimalistes mais assurent pourtant un bon maintien et englobent bien l'avant des boots. Leur relative élasticité permet de garder un bon confort malgré le serrage. Pas d'effet d'étau ici. L'absence de mousses ou d'EVA ne se fait finalement pas sentir du tout. Enfin, le spoiler se montre bien rigide en torsion malgré sa finesse. Le cliquet qui permet l'inclinaison négative du spoiler assure un appui franc une fois reverrouillé. Bref, les K2 Farout se font totalement oublier à la descente et c'est une excellente chose.


Pour conclure, les K2 Farout viendront remplacer avec succès vos anciennes fixations de splitboard montées sur rails, sans pour autant avoir à investir dans une interface complète et démonter tout votre kit Voilé USA. Le gain de poids est vraiment significatif (780g contre 1320g par pied pour moi). Si le mécanisme de clippage en mode randonnée n'est pas aussi intuitif que certains systèmes concurrents, il se révèle parfaitement fonctionnel à la montée. Pour la descente, le système de verrouillage se montre facile et irréprochable, en gardant bien en tension les deux parties de la splitboard. Quant aux fixations, elles sont aussi précises que confortables. Enfin, les diverses options telles que le spoiler à inclinaison négative ou la possibilité de verrouiller l'arrière de la fixation en mode randonnée font des K2 Farout des fixations particulièrement bien placées en terme de prix. Foncez !



Pour qui ?

Pour ceux qui veulent recycler leurs fixations montées sur rails Voilé USA par quelque chose de plus bien plus léger, sans pour autant investir dans une interface complète et très chère.
9/10

Points forts

Poids contenu, efficacité à la montée comme à la descente, précision et confort des fixations, tarif agressif

Points faibles

Verrouillage des fixations en mode randonnée qui demande un peu de manipulation, grincement d'une fixation à la montée.

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire