Test Arva neo 2014

2 tests Arva neo.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 9,5/10
rookin

Portée maximale et simplicité d'utilisation

Avis sélectionné
Profil du testeur : 29 ans | 1,84m | 84kg | Expert | Annecy
Acheté : 250€ en magasin
Conditions du test : Testé à l'entrainement quelques fois par saison depuis 2014

Points forts

Portée excellente, simplicité, prix

Points faibles

Epaisseur

Lorsqu'on commence à vouloir penser à sa sécurité en hors piste, le DVA est l'élément de la trilogie le plus compliqué à choisir. J'ai mis plusieurs semaines à tenter de démêler les offres des différents constructeurs. J'ai tout de suite écarté les DVA analogiques (malgré une portée plus élevée que les numériques) par crainte de ne pas être suffisament entrainé si jamais je devais m'en servir en situation de crise (avec le stress énorme qui s'ajoute) et par manque de fiabilité (problèmes de fréquence qui peut varier et perturber les recherches).

Dans l'offre numérique je voulais un trois antennes simple, fiable, à prix abordable, et performant. Dans ma short list ne restait plus donc que le Mammut Element et l'Arva Neo. Du côté de Mammut la fiabilité éprouvée, le design simple beau et épuré. Du côté du Neo la portée (quasi équivalente aux analogiques et meilleure que tous les numériques du marché, même ceux beaucoup plus chers), le prix (30€ moins cher) et le fait que ce soit une marque française.

J'ai donc choisi le néo.

Le harnais est bien foutu et le fait que le DVA s'allume lorsqu'on boucle le harnais est un vrai plus, pas de possibilité d'oubli. l'écran est rétroéclairé et très lisible, et le mode groupe test à l'allumage permet de contrôler ses copains tout en restant en mode émission. Impossible de passer accidentellement du mode émission au mode recherche, le levier à faire coulisser est volumineux et les crans sont marqués. Le seul (tout petit) point négatif est son épaisseur qui pourrait blesser en chutant dessus. Etant le seul DVA que j'ai possédé, je ne peux pas comparer mais je penses que le problème reste le même avec d'autres modèles.

Lors des entrainements il s'est avéré facile d'utilisation à condition de le manoeuvrer lentement (surtout lorqu'il y a plusieurs victimes ce qui augmente légèrement le temps de latence d'affichage de l'écran). J'aime me fier au bips pour la recherche secondaire puis à l'écran pour la recherche en croix, c'est à mon sens la solution la plus rapide. En comparaison avec le Mammut Pulse (DVA haut de gamme) on est sur des temps de recherche équivalents lors de nos entrainements.

En conclusion j'ai eu beaucoup de mal à choisir ce modèle (j'en aurais encore plus à l'heure actuelle vu le nombre de modèles qui semble intéressant) mais à mon niveau il me semble qu'il reste le meilleur. Sa portée exceptionnelle, son interface simple et intuitive (qui ne dispense pas d'entrainement mais qui je penses facilite la vie en situation de crise) et son prix raisonnable en font un DVA très réussi. Si je devais en racheter un je reprendrais le même très probablement.

Pour qui ?

Snowboarder qui cherche un DVA à prix raisonnable sans vouloir faire de concessions sur la sécurité

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire