Test Black Diamond JetForce Saga 40 2017

1 test Black Diamond JetForce Saga 40.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.

Quand ça craint, sortez couvert…

Profil du testeur : 47 ans | 1,86m | 82kg | Avancé
Acheté : 500€ d'occasion
Conditions du test : Sac de ski de tous les jours, chargé avec pelle, sonde, boîte de premiers secours…

Points forts

La protection d’un airbag, et plusieurs fois par jour sans devoir recharger sa cartouche

Points faibles

La poignée en elle-même, trop petite
Les sangles extrêmement difficiles à régler correctement
L’agencement des rangements
Malheureusement, la difficulté de trouvé un revendeur afin d’en assurer l’entretien (j’y suis parvenu mais bon, j’ai dû chercher)

Testeur : 45 ans, 86 kg (avec l’équipement – vêtements, chaussures, sac ABS, DVA, pelle, sonde, dorsale, casque, masque… on doit facilement dépasser les 100 kg), 1,86 m

Skis : Salomon QST 118 185cm 2017, Salomon Warden 13, réglées habituellement à 8,5 / 9 pour du « toutes neiges ». En poudre, je suis plutôt sur 9,5.

Chaussures: Rossignol All Track Pro 130, 29,5 Mondopoint, 338 mm

Snowboard: Nidecker Ultralight 163 2013, Salomon Quantum Shadow 2019, -13/+13

Chaussures : Burton Imperial 2017 en 45


Prise en main du sac

En comparaison avec mon Ortovox Freerider, ben il est plus lourd, vraiment plus lourd. Le poids est sur le bas ce qui une fois enfilé au dos, amène un (léger) déséquilibre qui se fait ressentir. Une fois cet écueil passé, on s’y habitue rapidement et au final, on ne le sent plus. Mais c’est vrai que les premières heures, premiers jours où je l’ai eu, je me suis demandé, mais comment je peux skier avec cette …


Le chargement me rappelle les sacs Arva avec un chargement de la poche au niveau des bretelles avec la partie dos qui s’ouvre. Ok, mais je ne suis pas un fan du genre.


Recharge

La housse de transport pour le recharger est bien pensée et se range correctement dans le fond de la poche principale. L’embout de rechargement du sac en lui-même est bien protégé avec en plus son petit capuchon. Donc de ce point de vue, c’est parfait. C’est un peu complexe d’attraper cet embout de recharge et j’ai toujours peur de croquer le fil quand je le re-range dans son emplacement.


Usage quotidien

Comme je l’ai dit, les rangements sont différents de mon Ortovox ou tout trouvait sa place, on est plus ici dans un truc genre fourre-tout amenant systématiquement ce genre de question : que vais-je faire dans l’heure qui suit ? Je mets ma boîte à lunette au-dessus ou mon portefeuille pour aller me rincer le gosier ? Je caricature juste pour illustrer qu’il faut être vigilant à la façon dont on en organise le contenu.


Au-delà de cette logistique, j’ai un gros bémol à formuler. Malgré les possibilités de réglage des bretelles et autres sangles d’ajustement, je ne suis jamais vraiment parvenu à trouver une position de portage parfaite. J’ai eu beau modifier subtilement l’une ou l’autre chose, rien n’y a fait.


Je mets ça sur le fait que j’ai des épaules très larges et effectivement cela passe parfaitement avec des sacs dont les bretelles partent du sac en (légère) diagonale, mais ici, le départ des bretelles est clairement parallèle à la hauteur du sac et donc, je suis pénalisé. Donc si vous avez des épaules (très) larges, gaffe !


L’armement du dispositif de sécurité est simple (pression sur le bouton pour l’allumer) et on sait avec les LED si on l’a armé correctement. L’indicateur de charge est également un plus. Pour l’avoir ouvert en test et sans gants, la poignée me semble trop petite voire presque inadaptée en condition de départ de plaque pour parvenir à l’attraper correctement. Je vais donc bricoler une sangle d’accroche (corde) à la bretelle opposée pour vraiment me sentir en sécurité.


Avis général.

Un bon gros sac


Améliorations ?

Changer l’angle du départ des bretelles pour permettre aux personnes à épaules (très) larges de mieux se sentir avec.


Marketing, Sérigraphie…

Rien à dire, très sobre et pas du tout tape-à-l’œil (pléonasme)


Les plus

  • La protection d’un airbag, et plusieurs fois par jour sans devoir recharger sa cartouche


Les moins

  • La poignée en elle-même, trop petite
  • Les sangles extrêmement difficiles à régler correctement
  • L’agencement des rangements
  • Malheureusement, la difficulté de trouvé un revendeur afin d’en assurer l’entretien (j’y suis parvenu mais bon, j’ai dû chercher)


Pour qui

Pour tout skieur/snowboarder voulant un grand sac airbag et surtout n’ayant pas des épaules trop larges.


Conflits d’intérêts

Je ne suis employé/rémunéré/sponsorisé par aucune marque relative au matériel testé (ici en l’occurrence, Black Diamond). 

Pour qui ?

Pour tout skieur/snowboarder voulant un grand sac airbag et surtout n’ayant pas des épaules trop larges.
8/10
Solidité
Manipulations/accroches
Confort/Maintien
Modularité
Qualité/pertinence des accessoires
Facilité de déclenchement
Gestion du système airbag (entretien, réarmement,
Finition
Rapport qualité/prix

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire