Test Burton AK Hybrid Insulator 2017

1 test Burton AK Hybrid Insulator.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.

La seconde couche idéale

Avis sélectionné
Profil du testeur : 33 ans | 1,80m | 84kg | Expert
Acheté : 180€ en ligne
Conditions du test : - marche d’approche par temps frais mais pas humide - journées froides

En rando, en marche d’approche, dans le parc où dans la peuf, une méthode infaillible pour être à l’aise quelque soit la météo : c’est le LAYERING.


Principe simple :

- une première couche permettant un transport et une évaporation rapide de la transpiration (avec plus ou moins de chaleur selon les modèles). 

Évitez absolument le coton!!! Une fois mouillé il ne laisse pas et vous auriez rapidement froid

- une seconde couche ayant pour objectif d’apporter de la chaleur (couche polaire par exemple).

- la dernière couche assure la protection contre les intempéries (vent, neige, pluie etc.).


Burton propose donc ici une très belle seconde couche!


SPECS

- doublure en isolation stretch (80g thinsulate) sur la poitrine, le haut du dos et les biceps

- polaire Polartec Stretch

- col rond

- poche multimédia

- 2 poches chauffe-main sur l’avant


RETOUR D’EXPÉRIENCE 

La première chose qui m’a plu c’est le col rond. En effet, cela permet très facilement de faire des superpositions (first layers, cols, balaclava, cagoule etc...)

Autre detail intéressant c’est le maping au niveau de la chaleur. L’isolation sur les parties hautes de la veste isole plus et résiste mieux au vent. Très pratique en marche d’approche par belle journée et que vous ne portez pas votre hardshell. Le traitement DWR sur cette partie résistera facilement à quelques petites gouttes.

Le reste du produit en polartec apporte chaleur mais permet en même temps d’evacuer l’excès de surchauffe. Bien pratique dans le bas du dos et sous les aisselles.


La coupe est plutôt ajustée sur le haut, pas trop serrée sur le bas du buste et assez longue pour ne pas se débrailler quand on réajuste ses fixs (amis Snowboarders ;-).


Par conséquent, cette veste polaire hybride sera idéale pour les journées d’activité par temps froid, en apport de chaleur lors des moments calmes ou lors d’une marche d’approche lorsqu’il ne pleut pas mais qu’il fait frais par exemple.


Cette veste est ma seconde couche préférée! Et elle deviendra sans aucun doute la vôtre!!!

Pour qui ?

- les frileux - les freeriders
10/10
Confort
Correspondance Taillant
Style/Look
Finition du produit
Solidité/Durabilité
Imperméabilité
Respirabilité/aération
Qualité des poches (nombre, emplacements, tissus)
Qualité de la fermeture éclair
Rapport qualité/prix

Points forts

- col rond
- maping de l’isolation
- poche multimédia

Points faibles

- la polaire « poilue » c’est pas le plus discret mais c’est un détail.

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire