Test Adidas Yodai 2012

1 test de masques Adidas Yodai.

Donnez-nous votre avis !
Déposez votre test.
Manuval

Un petit masque (compact) qui voit -très- grand.

Avis sélectionné
Profil du testeur : 40 ans | 1,89m | 81kg | Avancé
Acheté : 100€ en ligne
Conditions du test : Toutes la palette imaginable !

Masque sobre aux lignes fluides, strap clipsable réglable de part et d'autre. Deux densité de mousse pour un confort optimum. L'optique est de très bonne facture quel que soit l'écran. La courbure très prononcée permet à cette petite monture une ouverture maximale. La seule partie visible est le bas de la monture. A vrai dire j'ai essayé une quantité de masques plus grands (les nouveaux Adidas inclus) mais aucun n'avait une ouverture à la hauteur du Yodai ; étonnant. Les petits masques sont quoiqu'il arrive bien plus faciles à glisser dans une poche. 

Le montage/démontage des écrans est simple et rapide sans être instantané. 

Il n'y a aucune découpe dans l'écran pour ventiler mais cela est inutile car ce masque ne s'embue quasiment jamais (évidemment si vous faites un pied-tête et qu'il est rempli de neige il ne va pas s'auto-nettoyer pour autant). 

J'en suis à mon quatrième ! J'ai pu ainsi accumuler les écrans : transparent (si vous êtes un shredder nocturne) , orange (cat 2 : quand ça pose dru), LST trail (cat 3 : polyvalent) et Space (cat 4 : vraiment salvateur pour les yeux clair durant les pleines journées d'avril). Peu de masques ont des écrans couvrant tout le spectre de protection.

Je cherche encore un remplaçant, sans succès pour le moment.

Pour qui ?

Tout le monde
10/10
Confort
Style/Look
Intégration avec le casque
Champ de vision
Qualité de l’écran
Qualité de la monture
Qualité du bandeau
Résistance à la buée
Facilité de changement d’écran
Rapport qualité/prix

Points forts

Champs de vision, compact, ergonomie, anti buée, ecrans dispo de cat 0 à 4

Points faibles

Production terminée ! La bande silicone sur le strap n'existait pas encore sur ce millésime.

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire