Test Burton Malavita 2013

Déposez votre test.
Luc Thtc

La perfection de la fixation freestyle

Avis sélectionné
Profil du testeur : 30 ans | 1,82m | 75kg | Avancé | Ensisheim
Acheté : 289€ en magasin
Conditions du test : 2 saisons, terrain variable

J'ai gardé cette paire de fixation pendant plus de 2 saisons. Je l'utilisais pour tout faire, du carving au mini-shred en bord de piste en passant par du park. Je n'ai jamais été aussi à l'aise dans une paire de fixation de snowboard. 

Le modèle que j'ai utilisé était celui avec l'ailette prolongeant le spoiler pour permettre d'accompagne le mouvement lorsque l'on se penchait en arrière pour faciliter les tail press par exemple. Excellent maintien et une précision inégalé en freestyle. Côté freeride, dans la trafolle, ce n'est clairement pas son terrain de prédilection. C'est trop mou et trop confort, notamment associer à une board qui elle non plus n'y trouve pas son compte. Bref, freeriders passé votre chemin. Pour tous les autres, débutants comme experts, cette fixation mérite d'être testé. 

Un design sobre et efficace, passe partout et intemporel. Le prix d'achat n'était pas négligeable, il faut compte plus de 250€ en prix neuf et difficile de trouver du burton en déstockage. On paie un peu le prix de la marque, mais je n'ai jamais regretté, car la qualité est au rendez-vous. 

 L'embase propose un amorti avec un petit coussin absorbant choc et vibrations sur les receps. Les straps sont d'un confort inégalé. Le pression est réparti de manière linéaire sur toute la surface du coup de pied. Le serrage est agréable et ne perd pas. J'ai eu l'occasion de rider 3h sans déchaussé dans une station vide où j'ai pu enchainer les rotation sans enlever les straps et rien n'a bougé, c'était royal. 

Pour finir, le seul regret c'est de ne pas y trouver une polyvalence suffisante, raison pour laquelle je l'ai revendue pour m'orienter vers une pratique plus hors-piste. 

Pour qui ?

freestyle et ceux qui ont besoin de maintien et d'amorti
10/10

Points forts

confort, précision et poids

Points faibles

manque de polyvalence, usure du serrage

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire