JO 2022 à Pékin. Alors ?
2000*1045px

JO 2022 à Pékin. Alors ?

Ils n'étaient plus que deux en lice : Pékin (Chine) et Almaty (Kazakhstan) pour l'attribution des JO de 2022, et c'est la capitale chinoise qui remporte la timbale.

Notre avis dans la suite. En attendant, voici une petite vidéo d'un trip à Pékin avec Victor de le Rue à l'occasion du Air & Style. 

Victor de le Rue : Pékin Express

JO 2022 à Pékin.

Quatre épreuves de snowboard devraient se tenir à Pékin : le boarder crossslopestyle, le halfpipe et le big air, qui fera ses débuts aux JO en Corée en 2018. Il y aura peut-être aussi du slalom.

Coté Big Air, les Pékinois ont de l'expérience, avec l'organisation du Air & Style depuis 2010. (Il s'avère que nous étions sur place en 2010 et en 2012.) Coté boarder, slope et halfpipe, c'est plus flou.

Des militaires chinois devant Nico Muller dans la pow. Choc des cultures.

Les soucis que posent cette attribution :

Aux maux habituels des Jeux Olympiques, il faut ajouter quelques spécificités chinoises. 

Pékin devient la première ville de l'histoire à accueillir JO d'été (en 2008) et JO d'hiver (2022, donc). C'est historique, c'est top, c'est cool, mais malheureusement cela soulève un petit soucis : il n'y a pas de neige à Pékin

Il n'y a pas de montagne non plus.

Pour des JO d'hiver, ca complique les choses.

Du coté des épreuves de "glace", pas de soucis, tout se fera à Pékin, qui profitera des infrastructures de 2008 pour acceuillir ces épreuves. Les épreuves de ski "alpin" auront lieu à Yanqing, à 90km de Pékin. Enfin, le snowboard et d'autres sports se dérouleront à Zhangjiakou, à plus de 200km de Pékin. Pour la construction de ce site de compétition, 1500 personnes seront déplacées.

Les lieux de compétition.Zhangjiakou, il neige, EN CUMUL sur toute une (bonne) saison : 1 mètre. Autant dire que l'intégralité des Jeux Olympiques reposera sur la neige artificielle, au risque d'assécher les maigres ressources de la région. Du coté du snowboard, il faut bien se rendre compte que le shape d'un slopestyle et d'un halfpipe nécessitent particulièrement de grandes quantités de neige et des conditions météo bien spécifiques. Le demi-tube de Sotchi 2014 fut un bon exemple : il faisait trop chaud, le pipe était mauvais et dangereux.

Le froid qui règne dans la région est donc une bonne nouvelle. Si l'organisation arrive à "produire" et "racler" assez de neige, le pipe, le slopestyle et le big air seront en béton armé mais, paradoxalement, c'est peut-être ce froid qui permettra de conserver un shape potable.

Haldor faisait des backflips en 2010. [Probabilité d'un backflip en 2022] < 1%.

Une note d'espoir pourrait cependant éclairer ce tableau bien sombre. En Février prochain, quatre ans après Oslo 2012 (fluofun y était aussi) auront lieu les Championnats du monde TTR (WST pardon) à Yabuli, en Chine. Si quelques riders français prévoient déjà de faire le voyage, ce sera surtout l'occasion pour le staff chinois de se frotter à l'organisation d'une "grosse" compétition de snowboard. 

Sauf que 1/ Yabuli est à 17 heures de route de Pékin, il est donc impossible que ce spot soit celui des épreuves des JO. 2/ Yabuli est organisé par le TTR WST, les JO par la FIS. Le transfert d'expérience sera donc minime. Raté.

Les épreuves testSelon le calendrier officiel des épreuves test, la FIS prévoit de tenir à Zhangjiakou, dans le parc de Genting, les coupes du monde 2020 et 2021. Sera-ce suffisant ? Lors de ces "tests", l'organisation ne bénéficiera pas des moyens techniques exceptionnels réservés aux JO, quelles conclusions pourront-ils en tirer ?



Deux questions reviennent donc coté snowboard :

- Comment shaper un slopestyle et un halfpipe corrects avec si peu de "vraie" neige ?

- Le big-air pourrait-il être urbain ?

- Est-ce qu'enfin l'expertise du World Snowboard Tour sera reconnue par le CIO ?

Nous sommes des humains avant d'êtres des snowboarders, il y a donc d'autres questions encore plus importantes :

- Quid des droits de l'homme en Chine, et de la liberté de la Presse ? Quid du respect des populations locales et de la corruption ? Quel impact sur l'environnement ? Mais surtout...

- Pourquoi faire des JO d'hiver là où il n'y a pas de neige ??? 

Après l'attribution de la Coupe du Monde de Football 2022 au Qatar, voici une nouvelle aberration écologique. 

2022 sera donc le paroxysme du n'importe quoi, héritage de décisions d'années 2010 folles. Espérons que ces deux évènements servent d'électrochoc aux instances mondiales, et que celles-ci reprendront le sens des réalités.


8 commentaires

chelmi
chelmi
Tant qu'on a Mat Crépel aux commentaires TV, ca me va !

Connectez-vous pour laisser un commentaire

paulobornes
inscrit le 22/10/09
0 message
1 Matos testé
la lose sérieux .... Pékin pas de neige et on fait les JO d'hiver .... dans 30 ans ça sera au Qatar .... et si on sortait de la FIS sans vouloir vexe mes potes skieurs .....

Connectez-vous pour laisser un commentaire

franck91120
franck91120
Tout comme les derniers jo d'hivers en russie a la frontiere Turque

Connectez-vous pour laisser un commentaire

chou
chou
En 2010 a Vancouver ils ont du amener des tonnes et des tonnes de neige par camion ... Pense bien qu'ils sont roder la CIO !

Connectez-vous pour laisser un commentaire

yoyozz
yoyozz
Franchement le CIO devrait être vraiment vigilant aujourd'hui sur les conditions économiques et écologiques d'organisation, enfin j'ai le droit de rêver...

Les villes d'accueil des JO devraient fournir un cahier des charges minimum des installations existantes et des conditions climatiques permettant une organisation sans avoir à bétonner une vallée et derrière y balancer des canons à neige pour faire une piste de super G. Surtout quand on sait que beaucoup de ces installations ont une durée de vie de quelques mois (années tout au plus) et ces villages olympiques finissent à l'abandon. Je me doute qu'il faut bien construire des infrastructures pour y faire venir du monde et loger les athlètes et touristes, mais devoir tout construire là où il n'y a rien, c'est une pure aberration et folie à l'heure actuelle où l'on nous demande de prendre les transports en communs et gaspiller la moindre goutte d'eau.

Les retombées économiques pour les populations locales (surtout dans des pays de cette catégorie) sont nulles, si tant est qu'ils n'aient pas eu à être déplacé... On voit de plus en plus que ces JO ne sont qu'une belle mascarade financière, à coup d'arrangement dans les votes bien loin de l'état d'esprit initial, où le suspens est déjà nul car les USA finiront encore bon premiers...

Connectez-vous pour laisser un commentaire

RotiBalboa
RotiBalboa
Mouais, franchement, ces grands rassemblement sportifs me laissent de glace (pour des JO d'hiver, c'est le comble). ça n'est rien de plus que du business avec des enjeux énormes en terme d'investissements, de développement, etc etc.

C'est très bien, ça va créer des emplois, permettre de nourrir des familles, ah mais non attendez... La Chine va utiliser son vivier inépuisable de prisonniers qu'ils soient politiques ou de droit commun. Et seule une poignée de nantis aura le droit à sa gigantesque part de gâteau.

Il s'agit ni plus ni moins que du sport au service du capital, du patriotisme, de celui qui a la plus grosse. Ouais, la grand messe du sport qui galvanise des milliards de gens, ça fait vibrer, ça fait rêver, mais ça détruit des habitats, ça déplace des gens, ça bétonne encore et toujours. Tout ça pour des installations qui se seront délabrées dans 5 ans.

(attention, je m'en prends qu'aux JO, mais vous remplacez ce terme par un autre "grand" évènement sportif ça marche aussi).

D'ailleurs on a fait tout un foin sur les JO de Sotchi, où il y a avait de gros problèmes d'orga, de pollution. Paf, pendant les JO et après, tout le monde s'en battaient les couilles.
Là ce sera la même chose pour cette édition.

En plus, de ça, on va avoir les mêmes peignes-culs qui commentent le sport et la boucle est bouclée.

Désolé pour ce post long et totalement désabusé. Mais ça fait partie des choses qui me gonflent.
Et oui, je suis assis derrière mon écran de PC et j'en branle pas une pour sauver la planète.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire