Interview : Sean Genovese
2000*1045px

Interview : Sean Genovese

Sean Genovese c'est avant toute chose un snowboarder. Créateur de la marque Dinosaurs Will Die et artiste, il a pour la semaine du matos été le designer de Fluofun en nous offrant un take-over des plus cools !
Voici son histoire :
Photos Sean Genovese
Sean Genovese c'est avant toute chose un snowboarder. Créateur de la marque Dinosaurs Will Die et artiste, il a pour la semaine du matos été le designer de Fluofun en nous offrant un take-over des plus cools !
Voici son histoire :
Photos Sean Genovese
.

Sean, l'interview :

- Merci pour le design du site pour cette semaine spéciale ! Comment l’as tu créé ? De quoi t’as-t-il été inspiré ?

Avec plaisir. J’ai été honoré que vous me demandiez de le faire ! Et vous avez été très patients malgré que je vous l‘aie soumis à la dernière minute.

Le graphisme a été inspiré par l’idée derrière le design de ma board chez DWD cette année. Je l’appelle #CopyCatsAndBiters. Ça ne parle certainement à personne, sauf peut-être à moi même. Quelques fois vous êtes dans votre bulle, mais ce n’est pas une bulle de génie… c’est un endroit où vous travaillez avec exactement les mêmes pièces que tout le reste du monde au lieu de les créer. Vous croyez que vous créez quelque chose de différent, mais c’est simplement une variante. Et si vous vous trompez vous mêmes en croyant que vous êtes en train de créer une pièce de génie, alors vous regardez au delà de la surface, vous faites quelques recherches et vous découvrez que ça a probablement déjà été fait avant… Il y a alors de grandes chances que ce soit une « copie » . 

Comme je travaillais sur mon graphisme l’an dernier, j’ai été plutôt frustré de ne pas être capable de faire quelque chose que je croyais nouveau ou différent. J’ai arrêté, et suis arrivé à un moment ou j’ai décidé d’utiliser ça comme motivation pour le graphisme. Au lieu de l’éviter, j’ai juste plongé en plein dedans. Alors, comme pour le graphisme de la board, il y a quelques copies de chats répétées… Je n’ai pas mis de chats qui « mordent » littéralement pour le design du site, avec le recul j’ai préféré dessiner quelques chats qui mordillaient du matos. Le graphisme de la board lui, possède quelques chats « mordants ».

Ajoutez des photos (2020px)

- Tu as créé ta propre marque de snowboard avec Jeff Keenan il y a dix ans, Dinosaurs Will Die. Comment as tu fait la transition du rêve que quasi chaque snowboarder fait, à la réalité ?

Nous étions uniquement conduits par notre désir de faire quelque chose qui était « rad ». Pour moi, je crois que ça a été beaucoup d’ambition aveugle… en pensant que si quelqu’un d’autre pouvait le faire, pourquoi pas nous ?

- Quelle a été la toute première planche produite par DWD ? La possèdes-tu encore ?

Nous avons fait 6 (ou peut-être 4) boards. La moitié étaient en 151, l’autre moitié en 158. C’était une board blanche avec des photos jaunes et des notes de papier jauni dessus. Les notes étaient la motivation. Des reminders des personnes qui pensaient que nous ne pourrions pas rendre cela réel. La semelle disait « Dinosaurs Will Die » et possédait une petite pièce d’art composée d’un garçon qui tenait une créature étrange en laisse, avec une vieille personne qui disait « That’s the worst thing you could do ». J’ai toujours une de ces boards dans le garage.

- Quelle est ton histoire, d’où viens-tu, que faisais-tu avant Dinos ?

Je viens d’une banlieue de Vancouver appelée Surrey. Je suis le fils de deux parents qui travaillaient très dur, ce qui m’a appris que tout ce qui peut être fait, tu peux certainement le faire par toi même. J’ai aussi eu la chance d’avoir un frère fonceur et qui était capable d’aller faire du snowboard à Mt. Baker quand il était tout à fait normal de voir des riders comme Craig Kelly, sauter dans et hors des arbres, depuis le télésiège. Avant Jeff et la création de DWD (et ça commence à faire quelques années), je travaillais dans divers jobs hors saison comme paysagiste, scieur, et dans un shop local pendant que je ridais pour différentes marques de snowboard. Tout pile en même temps, Jesse et Christina Burtner commençaient les fondations de Think Thank et je les aidais aussi.

www.fluofun.fr last week. @fluofun #CopyCatsAndBiters

Une photo publiée par seangenovese (@seangenovese) le

« Peu importe ce que tu crées, si le produit craint, tu es condamné à rater. »

- Investissement financier, temps, créativité, connaissances techniques, réseau d’amis, études… Quel est le point le plus crucial dans la création de sa marque ?

Le désir brulant du début était l’essence pour commencer… ensuite nous avons réalisé la montagne de travail qu’il faudrait fournir pour rester debout. Puis, c’est notre déménagement dans l’usine Autrichienne (qui a depuis évolué à la Capita Mothership) qui a élevé la qualité de nos boards… et c’est certainement le point le plus crucial : la qualité. 

Peu importe ce que tu crées, si le produit craint, tu es condamné à rater.

- Si tu pouvais parler au Sean Genovese de 2004, quels conseils lui donnerais-tu ?

Je crois que le voyage a été bon, alors j’espère ne jamais avoir l’opportunité de retourner en arrière et parler à mon « moi » du passé . Néanmoins, si j’avais la possibilité de le faire et que j’étais tenté de le faire, je crois que je lui dirai « Vas y toujours avec tes tripes. »

- Comment décrirais-tu l’évolution de Dinosaurs Will Die ces 10 dernières années ?

Brique par brique.

- À un jeune lecteur de Fluofun qui rêve de créer sa marque de snowboards : devrait-il le faire, aujourd’hui, en 2015/2016 ?

Oui. Sois sûr d’avoir une idée… Quelque chose qui est pour toi et ton crew que tu aimes. Quelque chose en quoi tu crois. Ensuite, plonge la tête la première et sois prêt à fournir plus de travail que tu n’aurais pensé, avec une ouverture d’esprit pour s’ajuster en fonction des changements. 

Les marques à tous les stades de leur existence jouissent de privilèges qui ne leurs sont possibles qu’à un moment précis… alors soit sûr de les utiliser tout au long de ton parcours et apprécie la manière dont ça prend vie.

#CopyCatsAndBiters

Une photo publiée par seangenovese (@seangenovese) le

Merci !

Merci Sean de nous avoir accordé cette interview et d'avoir re-dessiné Fluofun pour la semaine du matos ! Bonne continuation à toi et longue vie à DWD !

1 commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire