Salut Jeannot

Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

Salut Jeannot

Jean nerva
Jean Nerva nous a quittés et on est tristes.
Texte :
G

C'était le milieu des années 80 et le début du premier âge d'or du snowboard en France et dans le monde, sous l'impulsion de quelques pionniers à la passion dévorante. 

Impossible pour ceux qui ont posé alors leurs premiers virages de ne pas considérer Jean Nerva comme ce qu'il est : une des légendes du snowboard français. Et de ne pas être profondément attristé ce matin.

Je parle d'une époque où le carving était à la mode avant de devenir sujet de raillerie puis de juste redevenir à la mode, avec un nouveau nom plus dope. Il en va ainsi des cycles. Et il était fort le bougre pour frotter la truffe dans la neige, aux cotés de son compère Peter Bauer, avec qui il formait un couple sportif qui allait donner naissance à la gamme alpine PJ chez Burton.

Sa contribution au style n'est pas en reste : au delà de son jeu de bras improbable, comment oublier l'influence qu'il a pu avoir, égérie d'Oxbow, sur toute une génération avec ces combinaisons (désolé on ne parlait pas alors de one-piece, les choses étaient beaucoup plus simples) et autres pulls fleuris. Les catalogues grand format de la marque, aux photos magnifiques sur papier glacé, étaient déjà des collector, et le sont toujours 25 ans plus tard. Je ne parle même pas des autocollants Oxbow à l'arrière des 205, la variante People, réservée au team, donnant lieu à des trafics de toute sorte. Bref, je m'égare, trop de souvenirs associés à Jean remontent.

Ce n'est que beaucoup d'années plus tard que je l'ai rencontré. Cet hommage n'est que celui d'un gamin qui a commencé le snowboard en 1988 et a été inspiré par ses images, dans le magazine et les VHS. Je ne connaissais pas l'homme, d'autres seront bien mieux placés pour parler de ses qualités, de son sourire, de ses multiples talents. Il n'en manquait pas.

Salut Jean, merci pour tout.

Archives

Les photos suivantes sont issues de ma collection de vieux catalogues Oxbow et Burton, datant de la période 1989 -1992. photographes : Christian Pedrotti, Jean Marc Favre

Ajoutez des photos (2020px)
6 commentaires
Pierre Draboil

inscrit le 14/09/17
Les fautes c'est exprès ? Et Jean Nerva, il y aurait fallu surtout parler qu'il était devenu aveugle ces dernières années suite à une maladie et qu'il avait fait une belle expédition sur le Baikal avec la famille Muller (dans le cadre de la recherche de solutions technologiques pour les sportifs malvoyants)
Jeff Fernandez

inscrit le 14/09/17
Et connard ça s'écrit bien avec 2 n ? Il n'y a pas à faire ce genre de commentaire désobligeant Mr Draboil...
L'hommage est très bien tourné et je me suis reconnu dans ce gamin que j'étais aussi dans les Années 90 et qui rêvait avec les images et les vidéos de Jean Nerva !
J'avais même acheté une PJ de chez Burton et avait eu le bonheur de le voir tailler quelques courbes Aux Arcs.
RIP Jean !
1

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Pierre Draboil

inscrit le 14/09/17
Je vois tout de suite la tolérance de certains ici. Ce n'est pas une critique, juste que si on s'intéressait à Jean Nerva, c'était d'abord un double champion du monde et un précurseur de la fin des années 80, mais surtout ces dernières années un représentant des sportifs aventuriers non voyants, ca lui tenait très à coeur.
Machot Nicolas

inscrit le 16/09/17
Vous auriez aussi juste pu avoir un commentaire plus courtois dès le départ et simplement ajouter les faits que vous mentionnez afin de compléter l'article...
Demarrer de la sorte est fort peu approprié et engendre bien souvent des réactions épidermiques sur le net...
Votre ajout sur la 2nd partie de sa vie étaient bienvenus. Pas la forme...
0

Connectez-vous pour laisser un commentaire

countryrampe

inscrit le 09/03/14
Matos : 1 avis
RIP
c'est clair que gamin y m'a fait putain de rêver!
j'me souviens d'une séquence dans wind neige (oui oui ça a existé...) où il expliquait comment faire un "j-tear" sorte de 5-4 sur les mains en haut d'un pipe de l'époque (donc pas vraiment au laser...)... bin j'essaie encore...

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire