Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

Demir Julia : la Verdad.

Demir Julia est un personnage haut en couleur, tout ceux qui l'ont rencontré vous le diront. Il avait créé Imperium il y a quelques années, que des difficultés lui ont obligé de revendre.

Depuis, il s'est désengagé d'Imperium et lance aujourd'hui Verdad, sa nouvelle marque. Le monsieur a beaucoup de choses à dire alors nous lui avons ouvert notre "antenne". Voilà une interview vérité (hu hu).

Interview

Demir Julia est un personnage haut en couleur, tout ceux qui l'ont rencontré vous le diront. Il avait créé Imperium il y a quelques années, que des difficultés lui ont obligé de revendre.

Depuis, il s'est désengagé d'Imperium et lance aujourd'hui Verdad, sa nouvelle marque. Le monsieur a beaucoup de choses à dire alors nous lui avons ouvert notre "antenne". Voilà une interview vérité (hu hu).


Fluofun : Pourquoi ce nom, Verdad ? 


Demir
: C’est en partie pour faire référence à mes origines ibériques du côté de mon père. Verdad veut dire “vérité“ en espagnol. Je voulais un nom plein de sens pour une marque forte, qui n’est pas corrompue. Verdad est dirigé par un petit crew de passionnés, des gens “vrais“. Tout ce que nous entreprenons se fait sans mensonges. Tout ce qu’on dit, on le fait et on le vit à 100%. 

La naissance, mais surtout l’univers de cette marque est basé sur la philosophie du « survivant » comme c’est le cas dans le roman « Le livre d’Eli » ou toute autre histoire apocalyptique. C’est notre inspiration, car nous sommes partis du constat que nous étions à un tournant de l’histoire du snowboard, que c’était la fin d’une ère.  C’est pour cela que nous avons fait le choix dès le début de ne pas regarder du côté de l’industrie. Avec Verdad, nous voulons être en marge de tout ça. Nous voulons nous battre sur notre terrain, avec nos valeurs et suivre notre propre chemin. Cela commence par des produits qui nous plaisent d’abord, et pas forcément au plus grand nombre.



Quelle est l'ambition de la marque, en terme de produits, mais aussi de valeurs ?
Notre ambition est de proposer avant tout des produits haut de gamme, en édition limitée, avec un style à part, purs et durs, authentiques et originaux et que cela se voit au premier regard posé sur l’un de nos produits. C’est pour cela que nous avons fait les choix de partir sur le haut de gamme et de l’édition limitée, pour que chacun des produits ait une âme. 

C’est par exemple le cas sur les deux modèles de boards qui sont sortis, nous avons voulu avoir la même exigence sur le graphisme que sur la conception. C’est pourquoi nous avons voulu les faire produire à la main, en Italie. La première gamme est composé de 40 boards avec deux décos : la Amphitrite et la Thémis. Elles sont disponibles en 156, 159 et 162 cm. Il ne faut pas se voiler la face, la plupart des marques qui n’ont pas d’âme jouent sur le créneau de la production à moindre coût, pour vendre au prix fort.
Comme partout et le snow y compris, le capitalisme a laissé des traces. 

C’est ce que j’essaye de démontrer aux gens à mon niveau, que tous les produits se ressemblent et que la plupart des marques restent bloquées côté graphisme sur des choses à la “Mario Bros“, sans âme, sans profondeur. C’est comme un Big Mac superficiel à destination du public de masse qui n’a qu’une fonction première, être un simple objet de consommation. Nous voulons que nos boards soient aussi des oeuvres d'art qui méritent une place sur ton mur après le ride. 

Pour cette nouvelle aventure, j’ai fait le choix de m’entourer et de bosser avec un petit crew composé de Romain Bourgeais (Relations Presse & Communication), Jeroen Peter (Graphiste et Directeur Artistique), Illia (Consultant Marketing), Yves Coonen (Comptabilité & SAV), Tuur Swimberghe (Webmaster) et Guillaume Mortier (Community Manager). Chaque personne partage mes valeurs et ma motivation, chacun sait exactement le rôle qu’il a à jouer, je ne les ai pas choisis par hasard. Je veux aussi que les véritables stars de la marque soient les produits. C’est pour ça qu’il n’y a pas de team. C’est comme chez Ferrari, la star n’est pas le conducteur, mais plutôt la voiture en elle-même. Il est important de préciser que Verdad n’est pas une marque uniquement de snowboards. Nous avons décidé de sortir les decks en premier car c’est notre premier amour et ça le restera évidemment. Mais, avec Verdad nous mettons l’art de glisse au centre de notre engagement, c’est donc une marque de ride avant tout mais qui ne se cantonnera pas qu’aux snowboards côté produits.  


Y a t'il un lien entre cette marque et ton ancien projet, Imperium ? Quelles sont tes relations actuelles avec les gens qui gèrent la marque aujourd'hui ?
J’ai fais exprès de remettre la couronne de laurier autour du logo Verdad pour que les gens sachent que je n’ai plus rien à voir avec Imperivm, mais qu’aujourd’hui je suis seulement et à 100% derrière Verdad. Ce qui m’emmerde le plus actuellement, c’est que trop de monde pense que je bosse encore pour Imperivm et United Brands (ndlr : la société qui a racheté Imperivm). Je ne veux plus que mon nom soit affilié à ça et que les choses soient claires une bonne fois pour toute. Imperivm, c’était moi jusqu’en 2011, jusqu’à ce que je décide de démissionner en cours d’année.  

Pour remettre les choses dans leur contexte : en 2009 Imperivm a déposé le bilan et s’est ensuite fait racheté par le groupe United Brands, en juin. Depuis ce jour, j’ai continué de bosser pour la marque via le groupe, mais je suis allé tout droit dans le trou de la défaite. Je bossais pour ceux que je détestais le plus, une firme ultra corporate qui fonctionne à la façon d’un presse-citron et qui s’en foutait clairement de l’âme d’Imperivm. Mes ailes étaient coupées et j’étais comme un caniche au bout de la laisse des patrons de United Brands. Ils me tenaient par les couilles car ils savaient très bien que j’avais des dettes et une (ex maintenant) femme et deux gosses… Mais, je ne leur rejette pas la faute pour autant, car c’était mon choix d’aller travailler pour eux. 

C’était mon entière responsabilité, ils m’ont proposé d’aller bosser pour eux ou non. J’aurais pu très bien dire non et aller travailler à l’usine. J’ai choisis d’y aller car je croyais encore en Imperivm. Eux, ils n’ont fait que leur métier finalement et joué le jeu du business. C’est pour ça qu’à la fin, j’en ai eu clairement ras le bol d’Imperivm. J’ai vécu vraiment deux années de merde. Mais ce n’est pas terminé pour autant malheureusement… Il faut savoir que je paye à vie et tous les mois mes dettes pour Imperivm, ça date de la grande époque de la marque à laquelle j’avais fait des emprunts. Aujourd’hui, j’ai du mal à vivre avec ça en tête alors que tout est terminé. Le seul moyen de m’en sortir, c’est de recréer une marque mille fois plus forte qu’Imperivm et qu’un jour, je vende une partie de mes parts pour payer ma banque qui me baise avec un intérêt journalier de 16,5%.

 Forcément, quand je vois du Imperivm sur les pistes, j’ai la haine. J’ai la haine en pensant que United Brands gagne de l’argent sur ce que Mike Steegmans et moi avons construit avec notre sang, notre sueur et notre volonté. Même s’il y a 14800 boards qui tournent dans le monde, nous n’avons jamais gagné un rond… C’est pourquoi et c’est compréhensible, je n’ai plus de relation avec United Brands aujourd’hui. Même avec la nouvelle directrice de la marque qui pourtant n’y peut rien, elle n’est qu’une marionnette au service du grand boss. Lui, c’est un vrai requin qui joue son jeu à la dure et efficacement. Ce gars a un contrôle de fou sur ses chiffres d’affaires et son personnel. Personne n’osait le défier et j’avoue, un mec rusé comme lui, je n’en connais pas deux. Il n’a eu aucune pitié pour moi, il ne m’a pas aidé avec mes dettes que j’avais sur la marque que j’ai créé et qui lui appartient. De mon côté et avec le salaire merdique qu’il me donnait, je payais mes dettes pour Imperivm. En tout cas, ils doivent tous être heureux car ils ont récupéré tout mon savoir faire, tous les moules des boards Imperivm chez Elan, les moules des fixations dans l’usine de Taïwan, etc… En parallèle, ça m’a fait mal de savoir que quatre riders aient décidé de rider encore pour eux. Mais, un jour, ils vont réaliser tout ce que j’ai fait pour eux. La loyauté doit être au-dessus de tout, et surtout au-dessus de quelques boards et d’un budget voyage. Mais bon, on n’est pas tous pareils et on n’a pas tous les mêmes valeurs dans la vie. En contrepartie, ça m’a appris que tu ne connais jamais vraiment quelqu’un, jusqu’au jour où… Je voudrais remercier au passage ceux qui ont fait le choix de quitter la marque en même temps que moi comme David Livet, Thomas Delfino, Victor Loron, Adán Baserba Berrocal, Thomas “Chazou“ Chassagne… Mais, j’essaie de plus en plus de ne retenir que les bons souvenirs, la période avant la chute en 2009, avec les sessions, les fêtes, les shoots… On a fait la milice du snow et on avait une sacrée équipe quand même avec tous les riders ingérables de la scène française et espagnole ! Ils avaient tous des cœurs de guerriers. 



Plus globalement, penses-tu que les personnes de l'industrie du snowboard sont aussi passionnées qu'il y a quelques années ?
Comme je l’ai évoqué dans une des questions précédentes, les gens ne sont plus autant passionnés qu’avant. Il en reste quand même, mais une poignée… Mais, c’est la dure réalité de la vie en général que l’on retrouve dans le snow maintenant. Le business et l’argent avant tout. Le meilleur exemple que je puisse donner est simple. Mon film favori dans le snow est “The Art Of Flight“ et pourtant, avec le budget du film, tu pourrais nourrir tout un pays.

Quelles leçons as-tu tiré de l'histoire Imperium, quelles choses vas tu faire différemment ?
Je ne veux plus de pommes pourries dans le panier ! Verdad se fait aujourd’hui avec un crew beaucoup plus serré et ne se fixe pas les mêmes buts. Imperivm était une marque super conquérante alors que Verdad est une marque bien différente, en marge du snow. C’est un lifestyle qu’on essaye de vendre avant tout. Nous prenons vraiment un autre chemin. Nous ne voulons pas suivre l’industrie et tous les dictats qu’elle impose en faisant une gamme par an par exemple… Même chose pour ce qui est des salons et des events, on s’en fout de tout ça. Les mecs qui comprennent et adhèrent à notre philosophie viendront naturellement à la marque tout comme les shops qui souhaitent nous vendre. Nous voulons être sélectifs dans tout ce que nous faisons. Nous sortirons les produits que nous voulons, quand nous le décidons et essentiellement sur notre site web.


Quel conseil donnerais-tu à un jeune qui veut lancer une marque ?
Le conseil le plus précieux que je puisse lui donner est celui-ci : le plus important n’est pas le budget que tu as mais bien les gens qui t’entourent pour une marque. La clé du succès, c’est ton équipe !

Que peut-on te souhaiter à titre personnel, et pour Verdad ?
Je souhaite simplement que tous les gens vrais, avec des valeurs, nous soutiennent et qu’ils ouvrent les yeux face à la réalité du marché du snow aujourd’hui. Qu’ils réfléchissent à deux fois avant d’investir leur argent. Je voudrais en profiter pour remercier ma mère, ma tante et ma grand-mère qui m’ont prêté les fonds nécessaires pour démarrer Verdad. Elles veulent que je me sorte de la merde qu’Imperivm a créé dans ma vie.  C’est ma dernière chance et j’ai appris de mes erreurs. Le passé est bien derrière et Verdad loin devant.

74 commentaires
Seb.C
Seb.C
big up à demir pour toute sa motivation et big up à fluofun de laisser des gens comme lui s'exprimer. bon courage pour cette nouvelle aventure.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

respect
respect
authenticité, philosophie, VERDAD !
merci pour cette franche tranche de snow
longue vie et félicité à ton projet Demir
Respect pour ton engagement

Connectez-vous pour laisser un commentaire

sceptikos
sceptikos
Sympa d'entendre pr une fois un discours un peu différent. Peut etre que ca calmera qq uns ici qui ne jurent que par Burton, DC, ou autres pseudo marques core...
Bravo Démir et longue vie à Verdad. J'en profite aussi pour saluer d'autres artisans, Brotherwood, Aluflex ou encore Phenix, qui ne baissent pas les bras et continuent à créer des pures boards, pas des daubes sans âme ni saveur.
A+ et bon ride à tous

Connectez-vous pour laisser un commentaire

I love capo
I love capo
Les vrais savent ! Préviens les autres...

Connectez-vous pour laisser un commentaire

@
@
Faut mieux pas qu'il tombe sur l' interview le boss d' United Brands... Il a pris cher!

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Bravo
Bravo
Une marque composée que de riders et avec juste des photos et des planches qui ne tournent pas autour d'une mode saisonnale, c'est sa le monde du snow.

Longue vie à Verdad et gardez le cap coute que coute, vous etes l'esprit du snowboard.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

fluo2surf
fluo2surf
Est-ce qu'on peut avoir quelques détails complémentaires au sujet d ?

Si je comprends bien Impérium a déposé le bilan, un administrateur judiciaire a été nommé et la boite a été reprise à la barre du tribunal.
Apres la période d'observation il a été décidé quoi ? un plan de continuation ou un plan de cession ?
Quels étaient les statuts d'Impérium avant le rachat ?

L'idée c'est de bien comprendre pourquoi il porte toujours les dettes.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

une foué
une foué
C'est des belges, c'est pas pareil la faillite chez eux mec, une foué.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

ezekiel666
ezekiel666
Burton c'est juste une marque core créée par un mec qui s'appelait jake et qui, elle, s'est pas cassée la gueule et qu'est devenue un putain d'empire, où est le problème sceptikos? ... De quoi rêvent toutes ces petites marques "inconnues" "cores", là, que tu nous cites? Et bien de devenir calife à la place du calife, mais en se faisant surtout pas passer pour la tapineuse de service démago, afin d'asseoir son cul sur un crédibilité de mytho, du genre nous on aime le ride avant tout, pas la tune. Mais le monde il est pas rose, faut vivre. et vivre c'est tuer ton voisin, mec. Carrément. Et le jour où décathlon sortira des boards du même moule que les apo, ride, K2 et autres marques faites en chine mais à 150€, là, ce jour béni, je serai content. Parce que au final, ça vaut pas plus, tout ça.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

:(
:(
De toute façon c'est bientôt nous qui ferons les boards pour les chinois !

Connectez-vous pour laisser un commentaire

fluo2surf
fluo2surf
Belge ou pas les grands principes sont les mêmes.
En belgique il y a aussi différents types de sociétés:
Entreprise individuelle, sociétés à responsabilité illimitée (SNC, SCS, SCRI)...
Apres quand tu te déclares en faillite, que tu sois sous la tutelle d'un administrateur ou d'un curateur c'est pareil.
Le sujet c'est de savoir comment ça se passe lorsqu'il y a une reprise derrière. La boite qui reprend ne récupère que l'actif si le ou le(s) associé(s) se sont portés solidaires lors de la création de la boite ?

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Jim
Jim
Autant je suis admiratif du courage de Demir et je respecte vraiment son parcours et sa persévérence autant les graphiques des boards j'aiun peu de mal. C'est une affaire de gouts bien sûr mais je ne me sens pas prêt à leur trouver "une place sur mon mur après le ride".

Verdad est une nouvelle aventure, pourquoi ne pas changer complètement de ligne directrice pour les graphiques ? Sans pour autant faire du "Mario Bros" , (quoique j'aime bien Mario) mais pas "encore" ces déesses mythologiques. Moi j'ai plein de suggestions à faire ^^

Enfin bref, courage pour la suite Demir, les riders sont avec toi !

Connectez-vous pour laisser un commentaire

grapin

inscrit le 14/06/08
bien d'accord avec ezekiel ! un moment ou l'autre faut bien faire des bénéfices et pour ca ya pas de mystère... soit tu fais un minimum de board grand public avec du volume pour dégager des profits, soit tu crois aux bisounours et l'histoire se répète...

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Fluovioc
Fluovioc
Je me souviens d'un temps où le DJ embarquait la tente des juges sur ses rotations bck à Palafour, un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaitre...une volonté de fer (faire) pour se démarquer du milieu, avec toujours une histoire bien ficelée autour de ses projets.
Je reste qd même sceptique sur le projet Verdad pour une question de timing. Se positionner uniquement sur des boards premium, à 900 €, c'est plutôt risqué. Qui aujourd'hui est prêt à mettre une telle somme dans une board qui va un jour ou l'autre taper du caillou, manger de la barre de fer...J'ai plutôt l'impression que les riders cherchent une board pour une ou deux saisons et souhaitent pouvoir en changer comme un sk8ter change de deck sans avoir à se saigner en quatre niveau finance. Oui Verdad aura sa place dans 5-10 ans, qd les anciens passeront moins de tps sur la neige, les cailloux et barres de fer, auront le larfeuille mieux rempli et seront prêts à mettre dans leur salon une board culte véritable objet d'art pour faire l'admiration des potes. Aujourd'hui ces anciens n'ont pas encore passés la quarantaine et ne sont pas encore prêts à mettre une telle somme ds une board qu'il vont débarouler.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

monde2merde
monde2merde
@fluovioc: les anciens (frenchies) ne sont pas prêt à dépenser autant de tunes dans une Board vu que de toutes façons ils se sont remis au ski!

Connectez-vous pour laisser un commentaire

François H.
François H.
'tain ya pas mal de fils à papa, genre jeunesse Sarkozystes qui trainent sur fluofoufoune ...

Hey les gars, quand tu montes ta boite, c'est pas toujours avec l'objectif de finir au CAC40, coke, champagne et putes, toussa quoi !! Tu peux aussi vouloir t'assurer un boulot agréable, dans un milieu que tu connais bien, pour gagner dignement ta vie, sans avoir à lécher le cul d'un patron, sans plus ...

Connectez-vous pour laisser un commentaire

fluojer
fluojer
moi c'est les décos que j'aime pas. elles me font peur :( et j’achète que des boards avec des belles déco, je m'en fous du programme.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Jim
Jim
@Fluojer Sans s'en foutre du programme, j'estime que pour une board haut de gamme tu as quand même le droit d'avoir un graphique qui te plaît, pas la peine d'ironiser.
Tu te rappelles du graphique de ta première Perralta et tu l'aurais gardé à vie... je pense que pour une board de snow c'est pareil et c'est même important.
Merde ce n'est pas être un pinpin que de kiffer sur une déco ? Si?

Connectez-vous pour laisser un commentaire

sticker man
sticker man
de toute façon la déco on s'en fout, on la voit pas sous les stickers

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Viocaussi
Viocaussi
J y étais aussi à ce contest ou demir arracha la tente du jury. Il avait déjà ce côté anti système ...ça nous rajeunit pas tout ça, lui aussi d ailleurs

Connectez-vous pour laisser un commentaire

powpowpow
powpowpow
Merci ezekiel666, tu as mis en mots ce que je pense.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

fluojer
fluojer
hey mais jim, la déco c'est super important, j'suis carrément d'accord avec toi, d'autant plus que les boards sont grossièrement toutes pareilles dans leur gamme (fs, jib, popo), avec un peu de carbone ici, un peu de reverse camber par là.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

fluojer
fluojer
pis même si ton le noyau untel est meilleur et plus resistant que le noyau bidule, mais qui s'en soucie, l'important c'est comme les slips, c'est d'en changer le plus souvent possible pour se faire plaisir et se sentir à l'aise. et au plus bas prix. et avec la plus belle déco (qui te plait).

Connectez-vous pour laisser un commentaire

imperium ghetto
imperium ghetto
Je ride toujours une vieille imperium ghetto militia de 2009, je reste amoureux de la déco et de l'esprit de la marque de l'époque (mais le prix des boards restent quand même un problème pour en changer) ! Merci à Demir

Connectez-vous pour laisser un commentaire

nimp
nimp
Du gros n'importe quoi...
Tu te fous de la gueule des grandes entreprises et de la thune, et toi tu vends online (pour faire chiez les core shop // Core shop = Monde du snowboards, les vraies qu'il faut aider) des boards à 800 euros. Dont tu dois les payer max 200 euros, autrement tu te fais arnaquer... Soit min 600 euros de marge lol... Et après on se fou du buisness aujourd'hui...
Fait à la main ? Tous les snowboards sont fait à la main...
Je te souhaite bonne chance ! Et prend pas exemple sur Coreupt

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Alf
Alf
2 remarques:
J'admire le courage et l'énergie qu'à mis Démir dans l'aventure Impérium, la haine qu'il a dû garder pour lui lors de son rachat, et encore plus son immense volonté pour relancer un nouveau projet avec une telle ambition et malgré de telles dettes.
L'esprit, l'image et la philosophie de ses 2 marques sont sincères et tout à son honneur.

Cependant, même mon doux côté rêveur reste perplexe quant à la réussite de Verdad. Pour plusieurs raisons:
- Le réseau de vente: inexistant puisqu'il vendra on-line. Les core shop ne lui donneront donc aucun soutient donc aucune assurance de vendre un minimum de planches par saison.
- Le prix: aujourd'hui une planche à 400€ est considérée comme déjà bien assez chère pour sa durée de vie et l'utilisation qu'on en fait. 500e c'est cher, 700e carrément cher, 900e on la prend en main histoire de la regarder, puis on la repose (en faisant bien gaffe de ne pas l'éclater!).
- Le public visé: à ce prix, seuls les plus riches oseront se la payer. Avec la vente en ligne, seuls les plus passionnés et les fins connaisseurs penseront à aller sur son site plutôt qu'en magasin.
Problème: les plus passionnés qui y penseront ne sont pas vraiment les plus riches!
Ou alors on parle des pro... mais est-ce qu'on peut demander à un pro de payer ses boards?
- Les décos: comme dit précédemment, c'est le même esprit qu'Imperium... Dommage qu'il n'y ait pas de changement et dommage car c'est loin de plaire à tout le monde.
- La philosophie: "produire les planches qu'ont veut" ok mais moi, acheteur potentiel, je préfèrerais avoir une board qui me convient bien "à moi"!
- Remarque plus positive: enfin quelqu'un qui a compris qu'il n'y a pas que le snow dans la vie, mais aussi le skate, le surf, le wake, le fmx et tout ce qui se ride! Enfin quelqu'un qui n'a pas peur de rassembler tout ça sous une seule et même marque!

Bref courage avec ce business model, mais surtout courage à l'homme, ce guerrier respecté qui ne baissera pas les bras!
Je ne lui souhaite que la réussite de son projet, de pouvoir faire table rase du passé, et se recréer un nouvel avenir plus serein!

PS: j'ai cru comprendre que des marques revenaient de chine justement, notamment à cause de l'augmentation des salaires et des couts de transports...

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Demir Julia
Demir Julia
@nimp. Avec ton commentaire, tu résumes parfaitement ce que je dis dans l'interview. C'est la fin d'une aire dans le snowboard... Ceux qui essayent de monter des projets avec leur coeur et avec le peu de moyens qu'ils ont se font fatalement mettre des bâtons dans la roue. Ce n'était pas le cas auparavant. Mais on va te donner quelques explications, car ton commentaire, il y a des choses que nous ne pouvons pas te laisser dire... Déjà, quand tu auras ridé une board Verdad, tu pourras parler. Aujourd'hui, aucune à 800 euros n'a la qualité de ride d'une Verdad. Si tu me croises un jour en montagne, n'hésites pas à me demander pour la tester, ça sera avec le plus grand plaisir. Tu pourras alors réaliser par toi-même. Par contre, comme une Verdad est produite comme une Ferrari, il est clair que si tu rides que des box dans le park toute la journée, tu ne pourras jamais comprendre. D'ailleurs, notre forgeron est le même qui bosse pour Ferrari et les motos Augusta.
Je me demandais juste une chose, tu es qui toi derrière, caché derrière ton ordi et ton pseudo pour parler comme ça. Honnêtement, qu'est-ce que tu as fait pour le monde du snowboard à part dégager des pensées négatives ? Comme notre marque s'appelle "La vérité", nous n'avons rien à cacher à personne et donc, nous allons te dire les choses comme elles sont. Notre planche à la production coûte 300 euros sans le graphisme (tu peux rajouter 100 euros pour ça par board). Quand tu sais qu'il n'y a que 20 boards par décos (donc une gamme de 40 boards), notre board nous revient à 400 euros (sans le coût de la livraison et tout le reste). Pour te donner une idée, notre forgeron à Milan ne sort que maximum 10 boards par mois. Si on se réfère au schéma classique de production de masse et le mode de fonctionnement de l'industrie, notre planche coûterait en réalité 1600 euros. Les grandes marques ne payent pas plus de 60 euros leurs boards à l'unité, celles que tu retrouves entre 350/400 euros prix public dans les shops. Leur marge est donc au minimum six fois plus grande là où la notre n'est que de deux. Au final, qui se moque de qui dans l'histoire ? Je défie n'importe quelle marque de mettre leur meilleure board en face d'une Verdad dans le même programme. Un petit message à Ezekiel666 au passage, mais aussi à tous ceux qui partagent son opinion, il est clairement impossible qu'une board produite industriellement atteigne la qualité et le niveau de ride d'une Verdad. Comme dit précédemment, testes l'une de nos boards et tu pourras parler après. Bien évidemment, nous aimerions sortir des boards moins chères, mais avec cette qualité de ride, cela relève de l'impossible. J'ai bossé plus de sept ans avec Elan, la plus grande usine de production de snow au monde, là où ils font plus d'une vingtaine de marques. J'ai donc tout essayé pour trouver la qualité de noyau incomparable que notre artisan italien Renato Pozzi a sous la main. Je ne crois que tu saisisses vraiment ce que l'expression "fait à la main" signifie, et surtout tout ce qui en découle. Pour ton info, en usine, tout passe par des machines. Pour les nôtres, tout, on dit bien TOUT est fait à la main : le noyau est collé à la main (il n'arrive pas déjà tout fait), les chants et les carres sont ajoutés à la main, le topsheet et la semelle sont incrustés à la main... Donc, pèse tes mots avant de parler de ce que tu ne connais pas, surtout par respect envers ces artisans. Pour ce qui est des core shops, ce sont nos potes car avec nous, ils peuvent gagner de l'argent. Nous ne vendons pas que par internet. La preuve, nous sommes présents dans quatre core pour le moment. Mais, nous ne bossons qu'avec ceux qui comprennent notre philosophie. Avec l'une de nos boards, les shops gagnent 9 fois ce que nous gagnons (40 euros pour Verdad et 360 euros pour eux). Cela devrait largement te faire comprendre qu'on ne se fait pas autant d'argent que tu le penses avec nos boards. Dans le futur, nous savons que les accessoires nous rapporterons bien plus. Mais toi, tu es trop aigri pour comprendre que nous sommes plus plus que "vrais" en fait. Jamais je n'ai dit qu'on ne veut pas gagner des sous et c'est normal que celui qui bosse le plus mérite le plus. Par contre, au lieu de m'acheter une villa ou un yacht avec cet argent, je vais préférer mille fois le réinvestir dans le ride en créant des programmes donner l'occasion aux moins chanceux dans la vie de découvrir la montagne et le snowboard. Faire rider au moins une fois dans leurs vies les plus démunis, les handicapés, tout ceux que la vie n'a pas épargné et qui n'ont pas la chance d'être né aux pieds des montagnes ou qui ne pourront jamais se payer un séjour en station. Et c'est à ce moment là que tu donnes au snow au lieu de lui prendre. Nous ne sommes pas sélectifs et sectaires dans le sens que tu penses, nous voulons justement ouvrir le snowboard à ceux qui ne le connaissent pas. Et franchement, si ton souhait est de manger du Big Mac, le Mc Do' n'est pas loin. Mais nous chez Verdad, on préfère notre sandwich au Beaufort et au jambon fumé de Savoie... Bien sûr, nous acceptons les critiques à partir du moment où elles sont vraiment fondées. Et pour ce qui est des décos, nous sommes conscients qu'elles ne peuvent pas plaire à tout le monde, mais comme je l'ai évoqué, elles sont réalisés d'abord pour nous.

PS : t'inquiètes Alf, dans la prochaine gamme, il y aura une déco qui te plaira ;)

Connectez-vous pour laisser un commentaire

scalp 73
scalp 73
Chacun fait comme il veut et est libre d'acheter ce qu'il veut en fonction de ses gouts, ses moyens etc etc. Une petite parenthèse en passant pour compléter ce que dit Ezekiel 666, car oui même si Burton est devenu un géant, je pense sincèrement que malgré tout le Barnum du marketing que cela implique c'est l'un des rares fabriquant à ne pas se foutre totalement de ses clients niveau qualité des matériaux et à s'intéresser vraiment à améliorer le ride (non ils ne me donnent pas de board si cela vous questionne :-) !).
Maintenant pour en revenir à Verdad, je n'ai jamais conduit de Ferrari mais tout ce que je peux dire c'est que les Verdad marchent du feu de Dieu... Et non again, je ne suis là non plus pas payé pour faire de la pub puisque moi aussi je paye ma board, mais disons que vu le prix d'une Ferrari sur roues par rapport à celui d'une Clio (X 100/150), celle des neiges reste presque abordable (X2) !

Forza Dém...

Connectez-vous pour laisser un commentaire

fluoman
fluoman
bé moi je serais curieux de savoir pourquoi une board faite à la main peut être forcément mieux qu'une board faite dans une grande usine. pour moi il y a deux trucs évidents : 1. à la main (donc productivité limitée et coûts de fabrication plus élevés) ce sera toujours plus cher. ça je pense qu'on est tous d'accords. 2. dans une grande usine, et si l'on a la volonté de produire au plus bas coût, on a bien sûr la capacité de défoncer les marques artisanales sur les prix de revient.

ensuite, en termes de qualité de ride, je vois pas pourquoi une production industrielle serait nécessairement moins bonne. si (pour peu que ça existe) un industriel vise à faire les meilleures boards possibles, il va choisir les meilleurs matériaux, casser les couilles aux fournisseurs sur la qualité, se payer des machines au top qui coutent un bras, pourra faire des controles de dingue sur les matières premières et procédés. j'ai quand même l'impression qu'en 2012, où le snowboard n'est plus vraiment un sport confidentiel et dont le matos n'est plus bricolé par des passionnés dans leur grarage, il existe désormais des machines pour faire très bien ce qu'on était obligés de faire à la main au début. j'irais même jusqu'à penser que de bonnes machines bien réglées (et bien maniées, par des mains caleuses expertes ou par un gentil robot ?) devraient travailler avec une précision et une régularité supérieure à n'importe quel as du Jura. après, et là où je veux pas parler sans connaitre, il est effectivement très possible qu'aucun industriel ne se fasse chier à essayer de faire les meilleures boards possibles °-) ! Alors voila, l'argument concernant l'esprit de la boite et l'éthique du projet m'a l'air recevable (enfin pour ça on est obligés de se fier au discours), mais l'argument sur la qualité du matos et du ride est difficile à pénétrer mon esprit malade. explication bienvenue, dude °-). mais bonne chance quand même hein !

Connectez-vous pour laisser un commentaire

joes - Les Arcs
joes - Les Arcs
Bravo Dém. Grand coeur et larges épaules. A trés bientôt par chez nous.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

L'envie de raler
L'envie de raler
Tout ça c'est cool Demir, fin sauf le lynchage gratos que tu fais en public style "lavage de linge sale" sur facebook à la manière d'ados pré-pubères.... bref!

Pour ce qui est des planches Haut (trop) de gamme fait mains chez Ferrari et tout le tintoin.. pourquoi pas, mais quand tu nous annonces que tu es criblé de dettes a un taux de 16,5% journalier et que ensuite tu affiches un prix à 800e.... on est en droit de se demander qui est le dindon de la farce non?

Je serai curieux de tester tes planchons, mais je ne pense pas que j'arriverai à en sortir quelque chose vu que ba comme bcp je n'ai pas les moyens de me mettre des "sessions haut de gamme" tous les jours. Donc je shred, je park, je rails et parfois bakcountry quand c'est cool et donc ma board a un rapport qualité prix le plus imbattable possible pour ne pas avoir a penser euros toutes les 5 m de ride et pour que mon banquier qui ne m'offre même pas de près reste cool. Je pense que pas mal sont dans cette situation là. Le snowboard est un sport qui coute grave cher et si tu augmente encore le prix du stick ba tu vas sacrément réduire ton champs de vision......

Ca part d'un bon sentiment de faire du vrai planchons avec une âme c'est cool, tu pars aussi dans l'optique de prendre à contre pied la "crise" et investir dans le haut de gamme comme bcp essaies de faire sur des secteurs bien plus prometteurs...., mais faut être réaliste la majorité des riders potentiellement clients de ce genre de marque "core" sont des portefeuilles troués!

Pour moi tu n'aurais pas du te fermer autant de portes au départ: introduire ta marque avec une gamme "abordable" "tout public" qui propose un programme et une qualité plus "classique", mais tout en ajoutant un plus introduisant les futures Ferrari du snowboard. Ensuite après succès ou non de tes planchons, tu stoppes les moyens de gamme et tu te concentres sur le haut.

Fin pour conclure, ton projet est vraiment respectable (et donne envie si on ne regarde pas le prix...), mais totalement incohérent avec ta situation financière critique que tu nous énumères plus haut donc ça manque de crédibilté ;)

Peace man et faitoito brad!!!

Connectez-vous pour laisser un commentaire

MANUsmoos
MANUsmoos
Je suis assez partagé sur ce projet!

Coté phylosophie, j'apprécie ce genre d'initiative. Proposer un produit exceptionnel et novateur en qualité est plus que respectable. On a besoin d'ethique et de passionnés dans ce monde qui est de plus en plus controlé par des world company à taille inhumaine qui se la petent alternative. Personnellement, j'estime qu'il n'y a que les petites/moyennes structures qui peuvent revendiquer être authentique/core et seulement si le boss sait de quoi il parle et ride fort! autrement, ça reste que du buisness pour vache à lait. Donc t'es au top de ce coté là!

Coté business: est-ce que les gens que tu vises ont les moyens! j'ai un doute. J'aime pas le coté élitiste qui consiste à viser les riches. Très peu de monde va se sentir concerné! Les plus passionnés sont souvent dans l'autre catégorie: épicuriens poche trouée. Je crains que tes produits soient achetés par des gens qui veulent se la peter mais pas par le public que tu vises. Donc ça me parait risqué comme tout les projets innovants ;) mais c'est bien les riches qui ont les moyens! reste à le faire savoir et à les convaincre.
C'est triste de voir que certains font l'amalgame entre recherche de rentabilité et chercher à devenir les rois du monde. Le pire est que ça doit être les mêmes qui sont fiers d'acheter de la world company et se prennent pour des trashis.

Coté qualité de fab: j'ai une planche à 400€ d'une petite marque, solide, performante et qui me convient parfaitement. Si beaucoup de monde est dans mon cas, ça sera difficile de nous vendre un produit 2x plus cher, dont on sait qu'il ne sera pas 2x mieux. Ton image pointue sera surement plus vendeuse que la technicité de tes produits!

Coté graphique:
plus de la moitié des achats se font sur le choix de la déco. Mais l'art est subjectif donc il est impossible de contenter tout le monde. Vu la qualité de ton concept, J'aurais plutot misé sur du sobre et créatif. Donc je trouve ton choix artistique hyper risqué. Si tu peux proposer un service de graphisme à la demande et proposer un éventail d'artistes pour pouvoir contenter un max de personnes, ce service serait logique et apporterait un réelle plue value à ton image hyper haut de gamme, et contenterais les plus exigeants. et les bourgeois adorent ce genre de concept!

Franchement, j'en ai marre de voir tout les jeunes habillés en DC, volcom croyant être alternatif alors que ce sont des moutons acceptant la dictature faussement elitististe des world company. Que ces marques fassent des boards, FUCK. Mais ou s'arreteront'ils? Que chacun fasse son metier. Que les marques de skis fassent des skis. Que les marques de shoes fassent des shoes. ok pour les accesoires et la wear mais il veulent tout faire, et ça devient n'importe quoi! Bientot, il n'y aura plus que très peu de marque et qui feront tout et auront des quasi monoples! FUCK! Vive la diversité et les petites marques.

Donc je kiffe les marques à échelle humaine qui se cantonne à leur spécialité.
Ton projet est top de ce coté donc j'espere qu'il ira au bout,
et que mon post aura été constructif.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

du calme
du calme
Je pense qu'il faut respecter le boulot !

Vendre des planches haut de gamme à des clients bas de gamme, ya du taf à fournir quand même !

Bon courage

Connectez-vous pour laisser un commentaire

fluoman
fluoman
oué les mecs, c'est ça, jah bless, kiffe la vibe, fuck capitalism et les clones DC et vive le true spirit et la ride des vrais, les poches trouées, les week-end en camtar avec les chiens, tout ça.

mais quand même perso j'aurais trouvé ça vachement cool qu'on m'explique pourquoi en 2012 une board (bien) faite à la main peut toujours être plus performante qu'une board (bien) faite par une machine des enfers capitalistes à 8578000 $.

le problème, c'est qu'avec tous vos commentaires débiles, ça va pas être possible :/

Connectez-vous pour laisser un commentaire

sans deck
sans deck
+1 DJ pour ton engagement dans le milieu et ton âme d'entrepreneur.
Bon mais reste un paquet d'incohérence quand même.
Tu remercies les riders qui ont quitté Imp avec toi, tu crées une marque "Vrai" et ta nouvelle politique est : zéro rider...
Tu veux ouvrir le snow aux démunis, au plus grand nombre et tu fais les boards les plus chères du marché.

Il faut rappeler que les marques de snow font du haut de gamme pour asseoir une crédibilité technique, ce ne sont pas ces decks là qui les font vivre.

Pour un positionnement luxe (ferrari) encore faut-il avoir un max de moyens de com. Ferrari, c'est une histoire, une légende, elles ne se vendent pas sur le 0 à 100K/h, same pour les Verdad et le "essaie et tu verras".

Enfin, bon courage quand même.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

m'enfin quand même
m'enfin quand même
Mais alors, si DJ est conscient de tout ça, mais pourquoi qu'il fait pas comme tout le monde, des boards à peu près solides pas chères, le temps de se remettre un peu à flot niveau cash ? Perso, du moment que ma board casse pas au bout d'un an et vieillit normalement, je suis content, et je la recommande à tous le monde sans cracher sur la marque. Y'a un coté à s'entêter dans une telle niche de niche d'un marché de niche que je saisis pas. Comme si on disait "bah oui, tu vois, je ne bois que du Chateau Latour 82, les autres vins me filent la migraine". Y'a pas de juste milieu entre le chateau latour et l'apremont ?

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Question public
Question public
je me demande si les mecs qui sont conscients du travail d'orfèvre caché dans les board verdad sont pas un peu les mêmes qui font, finalement, leurs swallows dans leur garage, genre tous ces fétichistes du noyau, de l'epoxy et du moule maison ?

Connectez-vous pour laisser un commentaire

S.Furlan
S.Furlan
Les gens, je ne vous comprend pas... L' initiative ça se salue bas, entreprendre, putain c'est super bien. Motivez, encouragez, donnez de la force ! au lieu de partager doutes et scepticisme. C'est pas ça le snowboard ! Le snowboard c'est UNE liberté, alors PROFITEZ et soyez BONS !

longue vie à Verdad

Connectez-vous pour laisser un commentaire

soundclash
soundclash
+1 avec s furlan, il faut soutenir les petites marques cores. par exemple, soutenez verdad, lobster, furlan et yes, ils méritent. resistez à babylon représentés par nideker, salomon, burton & co et gros big up à tous les massifs. rude boooYYYY.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Jah
Jah
Ouais rasta babylon YES c'est une petite marque core t'as raison ^^ ahahah d'ailleurs c'est pour ça que t'en trouves chez les très core Sport 2000...

Connectez-vous pour laisser un commentaire

soundclash
soundclash
hey man chui pas bil-dé lol attends je sais que yes c pas une super petite marque mais je sais pas si tu sais mais dans le team y'a comme même demarchi mais avant tout c'est le spirit que je disais qu'il fallait soutenir car font des boards hyper pointues tous seuls par eux même chez yes, j'ai un pote qui les connaient bien et c'est carrement de la balle yes par rapport à des grosse marques !!! big up à toi aussi et peace !

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Jah
Jah
Ouais et tu sais que c'est Nidecker qu fait les boards YES (et Slash aussi), aucune des marques sur les quelles on kiffe ne vaux mieux que l'autre.
L'image core ça ne veux rien dire, tout le monde est là pour faire du pognon voilà tout.
Donc dire que burton ou salomon ou que sais je c'est mal... ba c'est un peu con puisqu'au final tout le monde fabrique la même chose en chinoisie. Tout le reste c'est de l'image et du marketing. Tu t'es fait avoir par Babylon man ^^

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Non mais lol !!
Non mais lol !!
@ furlan:
Ah? parce qu'on n'a plus le droit de débattre ici?
On ne peut que se mettre à genou et prier pour que Verdad réussisse sa quête??
Excuse moi (nous) mais il n'y a pas d'histoire de destinée là dedans, si ça marche c'est que son business a été bien étudié, si ça se casse la gueule, c'est que les sceptiques avaient raison de douter.
Encourager et donner des pistes d'ouverture pour la marque n'est pas contradictoire à mon sens!
Douter = se remettre en question = évoluer = tout faire pour que ça marche = Différent de Inch'Allah ça marche.

@ SoundClash:
solé-Dé Man, mais j'ai trop rit!
Oué oué Yes c'est fabriqué chez Yes avec ton pote!
Pour te faire redescendre, Jone, AFM, Yes, Yeah Baby Yeah et autre Slash sont tous produits et développés en partenariat avec Nidecker. Tu sais l'usine de la même marque?!
Niveau core et true spirit y'a mieux Man!
Mais c'est vrai que question marketing ils ont été très fort!
Pour le team (composé de RDM, DCP, Tadashi Fuse et JP Solberg) je rappelle que ce n'est autre que la bande de pote ex-Uninc... pas trop difficile à rassembler donc pour le projet vu qu'ils étaient déjà ensemble, et licenciés quasiment ensemble.
Cela n'empêche que c'était pour moi un des meilleurs team de Backcountry!

Big Up Pull Up Rastafari Babylon System Yo et bonne chance à DJ!

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Non mais lol !!
Non mais lol !!
c nul ces trucs de pseudo mais au moins mes potes sauront pas à quel point je suis con

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Jah
Jah
@non mais lol "si ça marche c'est que son business a été bien étudié, si ça se casse la gueule, c'est que les sceptiques avaient raison de douter" ahahah ba oui t'as raison c'est aussi simple que ça le business lol, t'as du en monter un paquet des boîtes pour en arriver à cette conclusion, tssss.
Il y a plein d'autres facteurs qui entre en compte... tu peux avoir la meilleure idée du monde et avoir étudié le truc à fond avant de te lancer; si t'as pas les bons partenaires, les bons revendeurs & co la clientèle ne suivra pas. Et trouver les bonnes personnes c'est certainement une des parties les plus difficilles. Il est finit le temps ou le produit se vendait tout seul !
En conclusion ne soyez pas naif comme le rasta plus haut mais pas non plus débile en voyant tout noir ou tout blanc.
ABE.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

soundclash
soundclash
hey man traite moi d'abruti temps que t'y ai lol ! ^^ roule un spliff man tu verras ssa detent haha alleé big up aux deux savoie et merci pour les precision sur yes, je me doutais qu'il avaient un constructeur derrière vu la super qualité que s'est !
Blesss les man !

Connectez-vous pour laisser un commentaire

LeBrunTénébreux
LeBrunTénébreux
Moi ce que j'ai retenu c'est que la nana de D. Julia est dispo. Si c'est la jolie blonde que j'ai vu une fois aux 7 Laux je suis preneur !

Connectez-vous pour laisser un commentaire

LeBrunTénébreux
LeBrunTénébreux
Et sinon D. Julia, pourquoi dis-tu que c'est un forgeron de Milan qui réalise tes boards ? Elles sont en acier, ces planches ?

Connectez-vous pour laisser un commentaire

L'envie de me raser
L'envie de me raser
Après relecture j'avais zappé que DJ compte aller au delà de sticks à neige, j'imagine decks de sk8 et autre, donc si le "à côté" marche plutôt bien pourquoi pas proposer sa gamme de sticks ultra haut de gamme certe...

Mais pourquoi cette envie de faire absolument du "ultra" haut de gamme? Élitiste? Une marque réservée JetSnow? Courchevel et compagnie? Vive les riches fuck les pauvres?
C'est presque une position politique que VERDAD prend et à mon avis la politique dans le business, shit man c'est fucking pas cool!

Perso j'aurais pu avoir de la curiosité pour ces decks et voir même une envie de tester un de ces jours, mais l'image de VERDAD dégagée dans cette "interview" me dresse les poils du cul et shit c'est pas cool dans le contexte actuel man!!!

Donc tampis!

Good luck avec la JetSnow DJ ;)

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Laok
Laok
@l'envie de me raser.

T'as le droit de relire un coup l'interview, parce que là, ça se voit justement que t'as rien compris... Qu'est-ce que tu viens mélanger politique et snow, qui a parlé de jet snow ? Allez, fais le vide dans ta tête, détends-toi, va faire caca et lis le à tête reposé et à jeun. Ah oui, arrête les drogues aussi au passage. Moi, c'est de voir des commentaires comme le tien qui me font dresser les poils...

Connectez-vous pour laisser un commentaire

L'envie de faire chier
L'envie de faire chier
Hihi y en a un qui s'énerve ^^

"La naissance, mais surtout l’univers de cette marque est basé sur la philosophie du « survivant » (vas y man passe le joint bordel) comme c’est le cas dans le roman « Le livre d’Eli » ( allez paie ta soufflette!) ou toute autre histoire apocalyptique ( I want to fly !! ). C’est notre inspiration, car nous sommes partis du constat que nous étions à un tournant de l’histoire du snowboard ( c'est que maintenant que l'histoire du snowboard change? Nan mais mon gars réveille toi elle change toutes les saisons! Tu crois qu'avec une planche à 800euros tu vas changer l'histoire? Ah oui effectivement l'histoire de la plus grosse arnaque haha), que c’était la fin d’une ère ( on est qu'à la mi saison faut pas exagérer...). C’est pour cela que nous avons fait le choix dès le début de ne pas regarder du côté de l’industrie (un bien grand mot qui veut tout et rien dire, l'industrie t'a fait grandir, l'industrie t'a fait vivre, l'industrie ba Verdad en est son fruit que vous le vouliez ou non ). Avec Verdad, nous voulons être en marge de tout ça ( fight the power! ). Nous voulons nous battre sur notre terrain, avec nos valeurs et suivre notre propre chemin ( Sir yes Sir!). Cela commence par des produits qui nous plaisent d’abord, et pas forcément au plus grand nombre. ( C'est qui nous? C'est sur quand tu paies juste 45% du prix ça fait rien que le taro normal Mais à plein pot nous vous ils moi à 800 euros ça ne nous plaiera pas... )"

-Man tu vois que la drogue c'est cool ! ;)

"C’est ce que j’essaye de démontrer aux gens à mon niveau, que tous les produits se ressemblent ( c'est sur un nose un tail de la ferraille... à oui pas de chez Ferrari! ) et que la plupart des marques restent bloquées côté graphisme sur des choses à la “Mario Bros“ (allez repasse moi le joint man! ), sans âme, sans profondeur ( on parle bien de snowboard DJ là pas de la nouvelle Joconde rassures moi?...). C’est comme un Big Mac superficiel à destination du public de masse qui n’a qu’une fonction première, être un simple objet de consommation ( mouahahaha no coment ). Nous voulons que nos boards soient aussi des oeuvres d'art qui méritent une place sur ton mur après le ride ( je te rassure on a pas attendu Verdad pour le faire ;) ). "

On pourrait s'amuser toute la soirée comme ça

Tout est une question de politique dans sa démarche, même si il n'y a pas de PS ni d'UMP mais plus du José Bové hehe...
Ducoup perso je dis projet respectable, mais tarifs et crédibilité à revoir ;)

Qui dit "Splif" ?

Connectez-vous pour laisser un commentaire

scoobydou

inscrit le 14/04/10
le public pour les boards d 'artisans existe, et oui c'est pas la masse et non c'est pas le russe de passage. Mais plutôt le rider passionné 35 piges et + , qui va souvent se serrer sévère pour pouvoir accéder à un objet en adéquation avec sa passion, lui, il cherche un objet avec une âme capable de lui procurer beaucoup de plaisir, de toutes façons ce gars il résonne différemment il a pas le profil à changer tout les ans cause déco à la mode,
sa board il va la garder le plus longtemps possible, au final ça lui coutera pas plus cher , ce qu'il veut c'est cette board qui le fait voyager , il sait que le plaisir est ailleurs et le vrai luxe il est là pour lui...c'est pour ça qu'on le croise + souvent sur des spots peu fréquentés qu'à surfer sur le net , exhiber son bonehur interieur , c'est pas son truc ....

Connectez-vous pour laisser un commentaire

L'envie de me marrer
L'envie de me marrer
C'est tellement beau..... Amen mon fils amen!

VERDAD est sauvé du jugement dernier! Allez Louya!

Ils sont le changement!
Que dis-je?
A 35 ans, ils sont l'avenir du snowboard! Ils vont sortir l'Euro de la crise avec l'arme ultime! VERDAD!
Oui, avec 3 gamins à charge, un crédit voiture, un crédit maison, la pension de l'ex-femme et le chien, OUI! Les pures et durs! les véritables! Ceux qui rident plus (et non "+") qu'ils ne s'attardent sur le net par qu'ils ne sont pas de cette génération (au passage), OUi!
Ceux là iront acheter une VERDAD aux carres Ferrari à 800 euros à défaut de se payer la 620 GT de leur rêve!
Le Snowboard change messieurs dames!
En 2012, le prix moyen d'une planche passe de 400 euros à 600 euros!! OUI!!!
Vaut mieux pour eux qu'il se mette à tomber 3m à toutes les saisons dès novembre parce qu'au moindre cailloux leur banquier risque de les appeler ....

Faut arrêter les gars sérieux....
"Alors je vous conseille cette planche parfait polyvalente /freeride, la semelle ne supportera pas le moindre cailloux et la déco s'en va à l'eau, MAIS! Les carres sont fait chez Ferrari, le dessin est une oeuvre d'art d'artistes attention! Le noyau est super CORE normal c'est une marque Ultra CORE comme un noyau en anglais! Et seul les pures riders tendance "no corporated"de 35 ans les rident!"
"Combien?"
"Seulement! Je dis bien Seulement! VERDAD vous offre l'opportunité de les suivre sur les traces de la faillite pour la modique somme de 800 euros !!!"

Mouai, perso en étant au chômage (sans assedic) ça me fait chier de voir comment certains pensent faire évoluer le snow vers des niveaux de dépense hallucinants, inutiles au marché (même si justifiés) mais surtout en totale incohérence avec la discipline elle même et son contexte morose.

Il faut accepter la réalité les gars, on s'appauvrit!

Peace.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

eheh
eheh
@ l'envie de me marrer.

Tu dis parce que t'es vexé, que t'es au chômage et que t'as pas dû niquer hier... Alors fallait bien que tu dégages ta haine quelque part.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Ptain que ça fait du bien!
Ptain que ça fait du bien!
Ptain qu'ça fait du bien par où que ça passe!

Vexé - c'est quoi ça?
Chômage - oui
Pas niqué hier soir - Hell oui!

Un Sujet vieux d'une semaine on peut bien s'amuser un peu ...... hahaha

Allez hop j'en reroule un pour le matin!

Connectez-vous pour laisser un commentaire

lol
lol
Et le mec après la violence de son discours, il ponctue ça d'un "Peace"... Elle est bonne celle-là. Ce qui me fait marrer c'est que les mecs crachent leurs venins ici, mais y'en a pas la moitié qui auraient les couilles de redire mot pour mot ce qu'ils ont écrit en face de Démir. Y'a pas de soucis, je conçois que ça ne peut pas plaire à tout le monde et qu'il leur faut aussi des critiques pour avancer. Mais entre la critique et le pur lynchage gratuit avec attaques personnelles y'a une différence...

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Rocco
Rocco
T'as raison, t'as qu'à rester au chômage à te gratter les couilles dans ton canap'. Parce que de toute façon à part te les gratter, elles te servent à rien.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

sans deck
sans deck
@lol Super remarque.
Primo, tu focalises sur qq haters. Moi j'ai lu des critiques objectives sur le positionnement prix, le rapport aux shops, les incohérences du discours...
Ensuite, c'est quoi l'idée derrière "y'en a pas un qui oserait dire en face"? Si on n'est pas convaincu par son projet, on se fait décaler le nez? Il peut être méchant alors ça lui donne raison?

J'ai l'impression que tout le monde salue sa personnalité, son esprit combatif mais ça n'empêche pas d'émettre des doutes sur une marque "luxe", "hors-industrie", board à 800€, sans pro-riders...

Mais je comprends que les boards ne sont qu'un positionnement de la marque et que pour gagner sa vie Verdad vendra du hoodie à 65€ comme tout le monde...

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Ai-je bien tout compris ?
Ai-je bien tout compris ?
Comme le dit Demir Julia, il y a 20 boards produites par design. Etant donné qu'il y a deux designs, si je me trompe pas, 20+20=40.

Sachant que la marche d'un Verdad pour la marque est de 40€ (cf le monologue de Demir Julia), on arrive à...:
40*40=1600€

Donc si j'ai bien compris, il s'agit de renflouer les caisses et de se payer un salaire pour 1600€ par saison...? Pas évident à première vue.

Je ne viens pas ici pour cracher mon venin, mais pour souligner le fait que tout lancement de nouveau produit sur un marché est précédé d'un business model, qui décrit précisemment la stratégie de l'entreprise pour générer un chiffre d'affaire, puis un bénéfice. Il s'agit d'étudier différents paramètres, comme les canaux de distribution, les partenaires, les compétences nécessaires...ainsi que les clients potentiels.

Dans le cas présent, comme beaucoup, je ne critique pas l'énergie et la motivation du PDG qui sont très bonnes, mais bien la question du Business model. Parce que sans BM solide, sur les marchés d'aujourd'hui, tu tiens pas deux ans. C'est triste, c'est capitaliste, mais c'est comme ça.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

politique
politique
Demir se positionne un peu comme le nicolas sarkozy du snowboard si on y reflechit :
-un bilan catastrophique ( oui imperium a coulé quand meme )
-une population qui ne le soutient plus ( cf commentaires )
-manifeste de l'interet que pour la population aisée ( cf boards a 800e )
-Va droit dans le mur...

Connectez-vous pour laisser un commentaire

stand.art
stand.art
Bravo pour l'initiative. Même si certains points sont discutables, on a besoin de marques alternatives représentées par des passionnés.
Bonne chance et longue vie!

Connectez-vous pour laisser un commentaire

@
@
Au moins, cette interview n'aura pas laissé indifférente et beaucoup de monde connaitront l' existence de la marque.
Un bon coup marketting en somme ..

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Fluovioc
Fluovioc
Donc reste juste à nous pondre une board à 400 € et on te suit DJ. Sans façon la déco mario bros, prostipute, zanimal ou autre testiboule.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

El destructor !
El destructor !
Slt DJ,

Beau projet, on sent la volonté. J'ai dû mal a me sentir concerné par le projet, à cause du budget sûrement !

En tout cas bon courage !

PS : Quand est-ce quelqu'un va penser à créer une board qui résiste à plus de 20 sessions ??
Si c'est le cas, moi je veux bien une board VERDAD parce que même à 600 Euros, si elle me fait deux ans, ça sera toujours moins cher que ce qui sort de chez ELAN (Capita, Artec, ...) qu'il faut changer chaque année !

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Obus
Obus
Hola, Nidecker c'est grave core, c'est une marque présente depuis bien longtemps et fabriquer des boards ils savent faire, dans leur petite usine de Suisse. Certe ils ont pas un team de malades mentals genre DC mais ils font de très bon produit, les jones en sont un bon exemple.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Karl
Karl
Le démarche est honorable l'esprit tout ça tout ça, mais les esprits jusqu'a présent ça nourrit pas son homme, renflouement et marché de niche n'ont jamais été compatible on apprend ça en 1ere année cours de com et même sans ça avec un peu de reflexion on peut le déduire.

Il y aura toujours des gens interessés par ce genre de buches artisanales c'est sûr mais il faut être réaliste la grande majorité des riders hors pro sont bien entendu dépendants de leur bourse et le snow est un sport 'jeune' tout miser sur le haut de gamme pour lancer un projet c'est comme conduire ('une ferrari') avec les yeux bandés on finit tôt ou tard par caresser un mur.

Pour ma part je vais quand même rester sur ma petite imperivm ice panther de pauvre :p.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

TONTONDUBLEB

inscrit le 30/11/21
On peut dire ce qu'on veux mais de toute façon, quand on entreprend à travers une entreprise officielle, qu'importe ce qu'elle vend, services, produits...c'est fait pour gagner de l'argent et payer les charges d'exploitations etc..
C'est le principe même, sans ça, ça marche pas. C'est pas toi qui fait des choses tout seul, c'est toi qui fait choses tout seul en rendant des comptes, et meme, tes comptes à l'état.
Si le but et de faire kiffer, il vaut mieux monter une association réseau de bénévoles.

Maintenant, faut respecter les gars qui entreprennent. En encore plus ceux qui se lancent aujourd'hui, en etant conscient du marché et de plus qui sont dans le milieu depuis longtime. Le respect n'est pas dansl a question n'est pas "ca va marché ou ca va foiré??" mais plutot " QUI veut le faire, et le fait?"
Ces gars se compte sur les doigts de deux mains pour ne pas dire une main. Alors moi j'envoie la force à ces gars qui ont des convictions et qui les mettent en oeuvre , qu'importe le résultat a la fin!
Qui juge le résultat véritablement?? le comptable et l'etat ...

M'en tape de la religion mais " dieu est le seul juge"...fait comme moi enlève dieu et comprend que y'a rien qui juge, personne, pas meme toi...donc ne juge pas.

Big RESPECT DJ, et S FURLAN au passage, même si j'acheterai jamais leurs boards.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

beb berlioz
beb berlioz
vive le Beaufort et le jambon de Savoie; Demir je t'aime la verdad !!

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Lebrunténébreux
Lebrunténébreux
Salut,
Avez-vous des infos sur l'ex de D. julia ? Elle est toujours dispo ?

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Lebrunténébreux
Lebrunténébreux
Nan paske je le cherche et impossible de la trouver. Alors si vous avez une piste, des infos, n'importe quoi, merci de me passer le tuyau !

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Fred Gallo
Fred Gallo
Mais vous étiez où pendant qu'on crevait la dalle à dormir dans les entrées des immeubles aux débuts du snow? Et qu'on devait faire les hommes sandwichs pour des marques internationales, pour gratter une board à l'année.

Démir fait partie des jeunes qui on cru pouvoir vivre et faire vivre le snowboard dans ses premiers pas. Et oui, à force de devoir rendre des comptes à des capitalistes, il a crée Imperium pour les riders. Et il s'est fait avoir par la même société de capitalistes. Ceux qui riaient du snow et qui ont vite investi quand ils ont vu l’essor de ce sport.

Et il est normal que des jeunes critiquent l'esprit. Ils ne savent pas ce que c'est que de devoir faire la femme de ménage pour se payer un forfait en station. Ou de remonter les pistes à pieds pour se taper un ride.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Pataplan
Pataplan
et du coup verdad ne se fabrique plus chez Ferrari ? Ils se sont fait bouffer par babylon ?

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire