Test Eider Eider Rocker 2018

1 test de vestes Eider Eider Rocker.

Donnez-nous votre avis !
Déposez votre test.

Pas très rock...

Avis sélectionné
Profil du testeur : 32 ans | 1,75m | 65kg | Expert | Annecy
Acheté : 449€ en ligne
Conditions du test : Toutes conditions

Eider, fabricant historique de matériel de montagne, tient son nom d'un (vilain) petit canard offrant son plumage, avant de se retrouver laqué dans un plat aux allures asiatiques.


Fière Allure

À la réception de cette veste, je n'avais qu'une seule idée en tête.. Découvrir quel vert ornerait vraiment cette veste ?

Au final, nous sommes plutôt sur un vert proche du kaki, avec un léger jeu de teinte, selon le tissu.

(La couleur la plus réaliste serait celle de la photo n°5, celle du col, prise en extérieur)

Pour accompagner ce vert, un bon rouge bien vif vient en complément, pour les petits éléments.

Sur ce point, Eider a bien révisé ses principes de complémentarité des couleurs (vert-rouge/bleu-orange) mettant bien en évidence les parties "détails" de la veste.

Personnellement, je trouve ces couleurs abominables, tant le vert est terne/triste. M'enfin, les goûts et les couleurs...

Concernant le textile, on est sur une veste 2 couches doublée, avec un mix de tissu et de la membrane "homemade".

Trois tissus viennent constituer cette veste, tous de confection "maison", et aux qualités différentes.

On retrouve du stretch 2way et du stretch 4way pour la veste en elle-même, ainsi qu'un tissu plus robuste pour les renforts. La doublure n'est pas très volumineuse et son poids limité.

À l'intérieur, la veste est doublée d'un tissu mesh au niveau du dos et d'un tissu synthétique simple pour le reste.

Voici le détail des tissus employés, fourni par Eider lui-même, pour les plus geeks :

- DEFENDER®H+ SWIFT 4WAY STRETCH // Imperméabilité 20 000 mm - Respirabilité 20 000 g/m²/24h

- DEFENDER®H+ 2WAY STRETCH 15K // Imperméabilité 15 000 mm - Respirabilité 15 000 g/m²/24h

- DEFENDER®H+ PILLAR // Imperméabilité 5 000 mm - Respirabilité 5 000 g/m²/24h

- Isolation : E-LOFT PREMIUM 80g /60g

Permier constat, la veste est légère et les tissus utilisés semblent de bonne facture.

Les zones plus assujetties aux frottements se voient renforcées avec un tissu plus costaud.

Des aérations se situent sous les bras, doublé par un filet pour éviter que la neige rentre.

Le nombre de poches est sympa, 2 pectorales, 2 ventrales et une sur le bras gauche, pour le côté extérieur.

À l'intérieur on retrouve une poche "portefeuille" et un filet pour le masque, ou ce que l'on veut.

Concernant la poche intérieure "portefeuille", on dénote un petit insert en plastique, permettant de faire sortir des écouteurs, en laissant le lecteur dans la poche fermée.

Une belle jupe pare-neige non-amovible et des manchons lycras bien épais, viennent compléter cette veste.

La capuche, quant à elle, est totalement intégrée et non-amovible également.


Il faut avoir bon dos...

Après mon petit unboxing sympathique, j'enfile la bête ! (un peu de tenue, svp..)

Au premier essai, la veste est bien coupée et ajustée. On se sent bien enveloppé et la sensation de chaleur arrive vite.

Les réglages permettant d'adapter la veste à son embonpoint de ci, de là, sont limités. On retrouve un élastique au bas de la veste, des scratchs aux poignets et c'est tout pour la veste. Pour ma part, la veste était bien ajustée de base et les réglages n'étaient pas nécessaires.

Reste la capuche, fournie de "réglages 3D", à savoir deux élastiques. Un pour la profondeur et un second pour le tour de l'ouverture, au niveau du visage. La capuche est également doublée.

(petit soin apporté aux tirants de la capuche, bien incrustés dans le col)

La capuche, annoncée compatible avec casques, n'est pas du tout adaptée à la taille. En plus de ne pas me permettre de mettre un casque, elle me permet à peine de mettre un couvre-chef un peu volumineux, genre Chapka.

De plus, l'ouverture du visage est petite, je n'ai pu réellement fermer la veste complètement, capuche mise ou non.

Je me suis demandé si je n'avais pas pris la grosse tête, mais non, mais non, ce n'est pas moi bien évidemment, il semble que le problème n'est pas unique. ^^

Autre nouveauté/exclusivité Eider, un partenariat avec les nippons YKK (fabriquant historique de fermeture zippée) pour mettre au point une fermeture, au niveau du menton, préformée pour épouser la forme du visage et limiter les frottements. Cette préformation est mise en évidence par..du rouge et un flocage aussi gros que le logo, qui rappelle son petit sobriquet "Fix-a-Shape".

Alors là, je suis resté pantois, après des années de développement exclusif, ils nous ont pondu un col... euhhh... un col. Honnêtement je me demande ce qu'ils ont foutu pendant ces années, pour développer une fermeture éclair qui m'a paru des plus classiques. Il y a des frottements, comme dans toutes les vestes à col haut. Vraiment, je n'ai remarqué aucune différence.

Et sur le terrain ? Et bien c'est sensiblement la même chose.

La veste est confortable, légère, on ne la sent quasiment pas. On s'y sent assez bien et rapidement, tant elle chauffe vite. La capuche, elle, ne va toujours pas.

La jupe est bien taillée et offre une bonne protection contre la neige, cependant les boutons pression sont en plastique. Attention, entre le froid et des clipsages de bourrins, les pressions pourraient s'abimer rapidement et devenir inutilisable. Les manchons, eux, sont très conforts. Les manchons sont faits d'un lycra doublé et sans couture, très ajusté et très agréable.

La poche au niveau du bras est utile pour les forfaits, à hauteur des caisses magnétiques. Tandis que la poche-filet intérieure, supposée contenir le masque, est peu pratique. Ne pouvant se fermer, je n'ai pu y glisser d'objet, sans garder ma main dessus pour éviter que l'objet ne tombe. C'est plutôt une poche à utiliser lorsqu'on est assis, qu'on ne bouge pas. (On notera cependant la présence d'un petit chiffon attaché à un elastique, pour essuyer le masque, la crème de marron qui déborde de la crêpe ou la bière renversée)

Reste la poche intérieure pectorale, avec un petit trou afin de laisser passer le fil des écouteurs, à l'aube du bluetooth..

Dans la pratique, je ne m'en suis jamais servi et c'est pas au goût du jour. Personnellement je préfère avoir accès à mon walkman sans avoir à ouvrir la veste.

Finissons par LE hic de cette veste, selon moi. Respirabilité et imperméabilité...

Quand le temps est froid et sec, tout va bien, la veste est merveilleusement fonctionnelle.

Mais lorsque le temps est plus humide, le cauchemard commence.

La respirabilité est bonne tant que l'effort est limité. En effort intensif, on sent que la veste peine à évacuer, mais ça passe encore.

L'imperméabilité, semble bonne, tant je n'ai jamais été mouillé à l'intérieur (par les élements). Cependant, la déperlance de la veste est nulle (dans les deux sens), aucun partie n'est déperlante et la couche superficielle s'imbibe à toute vitesse. (Cf. photo qui montre 15/20min d'exposition à une pluie bien fine)

Le souci n'est donc pas tant l'imperméabilité, mais la respirabilité sous climat humide.

Le tissu étant complètement imbibé, la veste ne respire plus et l'humidité dégagée par le corps reste dans la veste et humidifie les couches intérieures et la peau. La suite on la connait, on est mouillé et on a froid :(

Cet aspect est le gros point négatif de la veste, selon moi, d'autant plus dans une veste annoncée à ce prix.

On n'apprécie plus les qualités de cette veste par temps humide (pluie ou non).

(oui ok, j'aime bien crapahuter dans la neige et me coffrer dedans, mais quand même..)

À peu de chose près, on avait donc une veste sympathique à porter et assez efficace, dommage.

C'était mieux avant !

En termes d'usure, bien que le test reste pour moi un test de courte durée (1 an), Eider semble avoir réalisé une veste assez robuste et n'ai eu aucun souci d'usure ou de casse. J'ai lu que certains avaient des soucis de bouloches qui se formaient, pas chez moi. Aucune trace, aucun accroc et même les tâches ne voulaient pas et préferaient laisser ce vert immaculé.

Au final, je trouve la veste pas mal mais un peu chère à sa sortie, pour les défauts rencontrés. Je n'ai pas grand chose contre les membranes maison, si tant est que l'efficacité y est. En ce qui concerne le duo imperméabilité/respirabilité je suis un peu déçu, mais pour le reste, c'est une bonne veste. C'est balaud.

Pour qui ?

Tout le monde Mais je ne la conseille à personne
4/10
Confort
Correspondance Taillant
Style/Look
Finition du produit
Solidité/Durabilité
Imperméabilité
Respirabilité/aération
Qualité des poches (nombre, emplacements, tissus)
Qualité de la fermeture éclair
Rapport qualité/prix

Points forts

Coupe
Détail
Chaude

Points faibles

Capuche
Respirabilité
Prix

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire

A lire aussi...

Eider Eider Rocker Elle se fait vraiment oublier, tellement elle est confortable
9 /10
Eider EIDER REDSQUARE JKT 3.0 W BERRY WINE Bonne veste
8 /10
Picture Organic Clothing Iceland ProKnit Jacket VESTE TECHNIQUE ET ÉCOLOGIQUE !
8 /10
Burton Pull ras du cou Power Grid AK CHAUD, ANTI-ODEUR ET RESPIRANT WHAT ELSE
9 /10
The North Face Respirator Une couche intermédiaire pour les riders actifs
8 /10
The North Face Unlimited Jacket Une des couches intermédiaires la plus innovante que je connaisse! <3 <3 <3
10 /10
Analog 3l snowblind Trench Pour le gros temps du resort à la ville
8 /10
Burton AK gore-tex 2L velocity anorak Un look retro camo aussi à l'aise en montagne qu'en ville!
8 /10
Foursquare Fixture-femme Un petit cocon pourpre
9 /10
Dakine Mens Edge Cobalt Stylé, bien équipé, mais pas pour toute les conditions
7 /10
Picture organic Central LA parka idéale pour le gros temps et le froid sibérien!!!
9 /10
Picture Organic Clothing Object Darkblue Pour tout rider et toutes circonstances
9 /10