Test GoPro 5

1 test de caméras GoPro 5.

Donnez-nous votre avis !
Déposez votre test.

Bonne action cam, prix haut de gamme

Avis sélectionné
Profil du testeur : 32 ans | 1,75m | 65kg | Expert | Annecy
Acheté : 230€ en ligne
Conditions du test : Toutes conditions

À la recherche d'une caméra pour immortaliser certains moments, ma recherche était basée sur quelques critères croisés, à savoir étanchéité légère sans caisson, Mode Protune et possibilité de 4K.

Je me suis tourné vers GoPro, en tant que marque principale du marché, pour des raisons de fiabilité et n'ayant pas fouillé le marché des actions cam, et notamment les modèles chinois moins coûteux.

J'ai cette caméra depuis la fin de saison dernière.

En bref

- Dimensions : 62 x 44,5 x 33 mm sans caisson

- Poids : 118 gr sans caisson

- Étanchéité sans caisson - 10m

- Définition : 3840 x 2160 pixels // 12Mpixels // 4K à 30ips / 1080p à 120ips / 720p à 240ips

- Écran tactile 2 pouces

- Micros, GPS, batterie amovible, USB-C, carte micro SDXC (non fournie), WiFi

- ISO : 1000-6400

- Mode Protune / Réglages manuels exposition, balance des blancs, netteté, colorimétrie, mode nuit, etc..

- Rafale/Timelapse

- Contrôle vocal à distance, plusieurs langues
- 5 champs de capture

Aspect

Ce design, qui fût nouveau à l'époque, a, depuis, été repris jusqu'à la dernière mouture fraichement sortie, la hero 7, qui amène un peu de couleur. (bon, par couleur, comprendre blanc, gris et noir...)

Ce produit est bien fini, on remarque le soin apporté aux détails. Rien ne dépasse, rien n'est de travers.

D'une forme classique rectangulaire, aux angles arrondis, je trouve ce design un peu enfantin. Je préfèrais les arrêtes prononcées du modèle précédent et les matériaux mixés gris/noir, mais la prise en main est agréable.

D'un triste gris anthracite en 2 tons, le revêtement est de matière plastique, au toucher soft touch/caoutchouc. Cela permet une bonne préhension sans que la caméra ne glisse.

L'écran tactile, d'assez bonne qualité, permet une prévisualisation de ce que l'on shoote.

Autrement on retrouve la formule classique chez Gopro, petit écran récapitulatif en façade, pour les informations brèves. Un bouton sur la partie supérieure, permettant de déclencher les shoots et un bouton on/off.

À cela, on retrouve également des capteurs micros, au nombre de 3 ; et tout autant de LED notifiant un shoot en cours.

Pour finir, les habituelles trappes, qui du coup sont étanches. Une pour la batterie et la carte SD, et une avec sortie HDMI et USB-C, permettant la sortie TV ou toute connexion filaire à un ordinateur.

Au déballage, on retrouve la légendaire générosité de GoPro.

Dans la boite se trouve la caméra, un caisson frame, une patte d'accroche, deux pads (un plat, un arrondi), un câble USB-C et une planchette de stickers. Pour le reste, il faudra passer par la case magasin.

Concernant les accessoires, on trouve des malettes bien fournies pour 20€ d'accessoires génériques. Pour les produits GoPro, il faudra compter un minimum de 30€ par accessoires (porte flottante, seconde batterie), ou 60€ pour la plupart des objets. (chargeur batterie secteur, caisson waterproof 60m).

De même, il faudra débourser quelques deniés pour une carte microSDXC, de classe U3 minimum. (pour l'enregistrement 4K)

À l'usage

Tout fier de pouvoir filmer, comme ces belles vidéos sur le net, des petits runs en ski, faire des timelapses magnifiques, des sessions sous l'eau, etc.. Qu'en est-il vraiment ?

Et bien ce qui m'a le plus marqué, c'est la différence entre ce que je filme, en brut, et les vidéos GoPro bien connues.

En effet, aux premiers shoots, on remarque que les couleurs ne sont pas si époustouflantes et la stabilité semble inexistante. On a donc l'impression de se faire rouler, tant le rendu semble celui d'un caméraman atteint de la maladie de Parkinson, et avec des réglages de lumière assez marqués. (100% soleil ok, 100% nuageux ok, mais dans les zones de pénombre, avec des luminosités et contrastes variables, les réglages auto sont très moyens, surexpo/sousexpo, ..)

En fouillant un peu, on se rend compte qu'il faut donc passer par le mode Protune et faire du post-traitement, pour accroitre significativement la qualité des vidéos.

Niveau image brute, on est pas au point sur l'image, ni sur la stabilisation. La caméra dispose d'une stabilisation électronique (captation plus grande + image rognée) mais de faible qualité, de plus elle est indisponible en 4K.

Il faudra donc songer à ajouter un stabilisateur complémentaire et/ou augmenter l'effet de stabilisation en post-traitement. Du travail donc...

Pour permettre un post-traitement de qualité, il faut donc utiliser le mode Protune, qui permet un réglage plus fin de la captation, et notamment au niveau couleurs et hautes/basses lumières, permettant de saisir le maximum d'informations.

Le mode photo, rafale et timelapse offrent des clichés de bonne qualité, avec des intervalles variables pour les rafales (jusqu'à 30i/s) et les timelapses (0,5-2i/s).

Je n'ai pas utilisé le mode rafale, mais les timelapses sont jolis, si tant est que la caméra est posée sur un support bien fixe.

Concernant le son, la capture est assez bonne s'il n'y a pas de vent. Un mode est disponible pour ajuster la capture sonore en fonction du sens du vent (grâce aux 3 capteurs). Sous l'eau ou dans le caisson étanche 60m, la capture devient mauvaise, ce qui semble logique.

Toutefois, il est possible d'ajouter un micro digne de ce nom, branchable en USB-C, mais bien-sûr, sans caisson étanche ou même juste sous l'eau.

Niveau batterie, il faudra vous prendre au moins une seconde batterie. Eh oui, la légende des batteries GoPro qui fondent comme neige au soleil de réchauffement climatique, et bien c'est pas une légende. On voit les % chuter à vue d'oeil. Une batterie externe n'est pas du luxe non plus, notamment pour les timelapses.

Comptez 1h ou 2 par batterie, pour des runs hivernaux classique, ce que je trouve sacrément short.

Biensûr il est possible d'augmenter l'autonomie en désactivant des fonctions comme GPS, wifi, commandes vocales, stabilisation, etc.. Il vaut mieux, sinon la durée de vie de la batterie peut se retrouver encore plus amoindrie.

En branchant la batterie externe directement sur le port USB-C (donc sans étanchéité), la caméra basculera sur la batterie externe automatiquement.

Une (superbe) application est disponible sur Android et iOs. Celle-ci permet d'appairer la caméra et son téléphone, offrant un contrôle à distance des réglages et actions offertes par la caméra. Aperçu, réglage mode, qualité, enregistrement/arrêt, etc.. Cette application est pratique et je me suis principalement appuyé dessus pour tout.

Cela permet de désactiver quelques fonctions énergivores (commande vocales) et également de transférer ses vidéos sur le téléphone, voire le cloud, automatiquement.

À noter que pour utiliser le caisson étanche, il faudra retirer le protège objectif de la caméra. Cette opération, pas si aisée, nécessite un peu de minutie, tant l'étanchéité est en jeu.

Dans le temps...

Ces caméras sont faites pour endurer des scènes d'action. Il convient donc qu'elles soient assez robustes.

Quelques traces apparaissent sur la caméra, le revêtement prend vite les marques, notamment celle des caissons.

L'aspect étanche par nature est très appréciable, d'autant plus quand le temps est mauvais, ou dans un milieu enneigé. Celle-ci ne m'a jamais fait défaut.

L'écran tactile est parfois peu réactif, voir pas du tout, mais cela ne me semble pas être dû à l'usure, mais plutôt au milieu dans lequel on se trouve (froid/chaud/humide/sec). Bien évidemment, il ne marche pas sous l'eau.

Les batteries, elles, tiennent bien dans le temps, si l'on s'en occupe comme une batterie classique. Je n'ai remarqué aucun perte d'autonomie.

Pour le reste, rien ne semble se détériorer, d'autant plus que j'en prend soin. N'ayant reçu aucun choc ni ne l'ayant fait tomber. "L'obsolescence" de cette caméra me semble reposer sur l'innovation des nouveaux modèles, avec l'ajout de nouveaux réglages, de nouvelles fonctionnalités ou simplement de meilleure performance.

Concernant les rendus vidéos, la qualité dépendra surtout du temps que l'on passe en post-traitement et bien-sûr, de l'originalité des captures (position de la caméra, effet souhaité, etc).

À noter, il est sorti une version "lowcost" des caméras, la GoPro 2018. Celle-ci est annoncée comme une hero 5 bridée (pas de protune, réglages moins larges, etc..). Il s'agit en fait d'exactement la même caméra, mais avec un firmware bridé. Matériellement, c'est strictement le même matériel. Il est d'ailleurs possible de flasher le firmware et ainsi, se retrouver avec une Hero 5 entièrement fonctionnelle, au prix d'une Hero 2018. Cela fait perdre la garantie.

Au final

Cette caméra m'apporte entière satisfaction, elle fait tout ce dont j'ai envie. Certes, il faut passer du temps sur l'ordinateur pour rendre les images plus belles, mais personnellement j'apprécie cela. L'étanchéité et les modes de capture sont des points forts de cette caméra, complétés de petite fonctionnalités sympathiques. Il faudra par contre faire attention à l'autonomie, aux chocs et au prix. Et oui, tout est cher au pays de l'oncle Sam, mais la qualité y est.

Pour qui ?

Tout le monde
8/10

Points forts

Waterproof sans caisson
4k/Slow motion
Commandes vocales
Accessoires disponibles
Protune

Points faibles

Chèèèère, tout est cher chez GoPro
Durée batterie
Stabilisateur
Accessoires fournis

1 commentaire

freeflyer
Statut : Expert
inscrit le 31/10/11
Matos : 1 avis
Merci de ce retour...!
Je pense bientôt craquer pour la 7 et sa stabilisation... a voir
0
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire

A lire aussi...

GoPro 5 Bonne action cam, prix haut de gamme
8 /10
GoPro hero 5 black Le tooooop!
10 /10
GoPro Hero 3+ Black Edition Bon rapport qualité prix
8 /10
Polar M400 Traque ton ride au poignet
9 /10
DJI Spark Petit, pratique, efficace
8 /10
Sony HDR-AZ1 Mini format et bonne qualité
7 /10