Test Rhyme Backcountry Split 2018

Déposez votre test.

Le couteau Suisse de Rhyme BC

Avis sélectionné
Profil du testeur : 42 ans | 1,79m | 68kg | Avancé | Saint-Omer
Taille testée : 158
Acheté : 500€ en magasin
Conditions du test : Belle journée, neige douce pour l'époque, poudreuse et trafolle

Présentation :

Je pense que c’est une première sur Fluofun.

L’ « Entrée de gamme » chez Rhyme BC, j’ai nommé la Unit 158.

Les connaisseurs sauront qu’il s’agit de la dernière marque de Regis Rolland et qui malheureusement n’existe déjà plus.

Grace à mon Shop préféré (No Limit’s à Cauterets pour ne pas le citer), j’ai fait la découverte de ce modèle par une belle journée de mars en 2018.

Tombé sous le charme de la bête, mon pote décide corps et âme de se procurer une de ces rares survivantes.

Chose faite en ce début d’année.

La planche m’avait déjà plu en 2018 et c’est avec plaisir que je l’essaye de nouveau en 2019.

A l’ouverture :

Vu que les snowboarders se déplacent en meute, j’ai collé le pote lors de l’acquisition du planchon.

Première chose : La planche est on ne peut plus sobre : Noire, blanche et un poil de vert pour que tu saches au premier coup d’œil de quel modèle il s’agit.

Pour se faire un avis plus prononcé, je prends la board dans les mains et là : Punaise, c’est super léger !!!

Niveau shape, nous sommes sur du twin-tip avec pas mal d’inserts afin d’avoir un maximum de polyvalence (pour la poudreuse). On aperçoit également des excroissances sur la carre au niveau de fixations (pour tenir le pavé sur le dur).

Niveau cambre :

Légèrement cambré sous les pieds et un léger rocker en spatule.

Test du flex : bien tonique sur l’ensemble bref ce n’est pas une nouille.

Allez, c’est à mon tour de l’essayer.

Pour info :

Stance recommandé constructeur : 58 cm centré.

Vu qu’il y avait un peu de poudreuse, je me décale de 20 mm sur l’arrière, juste pour avoir bonne conscience

En piste Simone :

Après avoir mis mes Strata dessus, je suis toujours aussi épaté par la légèreté de l’ensemble.

Je chausse et hop dans la pente.

Première sensation : très bonne glisse, la semelle est vraiment de qualité, ça donne envie d’aller plus vite.

La journée ne faisant que commencer je commence mes virages tranquillement.

RAS les virages courts ou longs s’enchainent facilement.

La planche fait très bien le travail, obéit au doigt et à l’œil, tout se fait facilement et instinctivement.

Premier télésiège, encore une fois cette sensation de légèreté.

Vu qu’il y a encore quelques centimètres de poudreuse à aller chercher, je pars dans cette direction.

D’accord, il n’y avait pas grand-chose mais en cherchant bien il y avait moyen de se faire plaisir.

Les deux rockers font très bien le boulot. Pas besoin d’appuyer sur la jambe arrière comme une mûle, le nose cherche facilement la surface. Pour une twin de 158 la flottaison est plus que correcte (j’ai des souvenirs assez fumants et frustants d’une journée sur une Apo Coin-Coin158).

Avec le temps, la neige devient de plus en plus labourée et là malheureusement je commence à me faire secouer dans tous les sens.

Direction le piste pour voir ce qu’elle a dans le ventre.

Y’a pas à dire, la planche est très agréable et ne fait pas mal aux jambes. Les virages s’enchainent toujours aussi bien.

Allez, on accélère le rythme pour voir jusqu’où elle peut aller. Là je lui trouve un léger défaut, à savoir le manque de consistance à haute vitesse.

Je reviens à une vitesse de croisière et tente quelques sots sur les bords de piste. La planche à un bon pop mais rien de révolutionnaire non plus.

Conclusion :

Cette Unit 158 est assez homogène et permet de s’amuser dans pas mal de programmes. Ses atouts principaux sont sa large palette de jeu et son poids.

Elle fera très bien le boulot mais connaitra ses limites quand on ira la chercher dans ses retranchements.

Bref une très bonne polyvalente qui pourra servir de planche unique sur la saison.

Pour qui ?

Celui qui veut une planche unique.
9/10

Points forts

Légèreté
Polyvalence

Points faibles

Ca va être difficile de s’en procurer une.

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire