Laax Open 2018 : portfolio
2000*1045px

Laax Open 2018 : portfolio

Laax Powder Open !
Texte Thaïs Rivière
Photos Thaïs Rivière / Louis Marie de Marliave
Vidéo Laax
Texte Thaïs Rivière
Photos Thaïs Rivière / Louis Marie de Marliave
Vidéo Laax
Laax Powder Open !

Trop de pow, tue la pow.

La semaine dernière se tenait à Laax le Laax Open, anciennement connu sous le nom de Burton European Open, il s'agit là du plus gros événement snowboard (freestyle, mais plus gros tout court) Européen. 

Devenu un événement FIS l'an dernier, l'Open n'a désormais d'Open plus que le nom, mais reste tout de même un événement incontournable de la discipline (ndlr : même si l'on regrette amèrement l'absence de tickets free beers désormais). 

Qui dit événement FIS, dit possibilité de marquer des points et tenter de se qualifier pour les Jeux Olympiques. C'était d'ailleurs la dernière chance de pouvoir se qualifier pour les Jeux, étant la dernière étape du circuit avant le jour J. 

Si les trainings ont débuté lundi dernier sous un ciel bleu et un soleil d'enfer, le reste de la semaine fut tout autre. La tempête de neige s'étant abattue sur la station dans la nuit de lundi à mardi, chaque jour les épreuves se décalaient. Les machines tournaient jour et nuit pour maintenir l'état du slopestyle et du halfpipe, et les shapers ont tout donné. Mais quand ça ne veut, ça ne veut pas

La neige ne cessant de tomber, elle a rendu la pratique du slope impossible, le speed pour atteindre les kickers étant insuffisant (ce qui aura valu une belle chute sur le knole à notre Lucile Lefèvre nationale pendant les trainings). La décision fut difficile, et chaque jour l'organisation aura tenté de rendre la compétition possible, mais pour des raisons de sécurité il fut préférable d'annuler cette épreuve. Une décision qui n'a pas été facile à prononcer, et encore moins à entendre pour beaucoup de riders qui attendaient cette épreuve comme le Saint Graal, nécessitant de s'assurer une bonne place pour être qualifiés aux Jeux. C'est notamment le cas de notre jeune poulain Sébastien Konijnenberg, qui repart avec son coach Steph Azzola, les larmes aux yeux, voyant les années passées à s'entrainer s'envoler et la flamme Olympique s'éteindre devant lui pour cette année.

Pour ce qui est de la participation de Lucile Lefèvre en slopestyle aux Jeux, le verdict sera rendu public par la fédé mercredi...

Ajoutez des photos (2020px)

Dixième podium à Laax pour Iouri !

Si le slopestyle a été annulé, le halfpipe a tout de même pu avoir lieu. Travaillé toute la nuit, et déblayé tous les quatre runs environ par le crew de shapers, il n'offrait certes peut être pas le speed idéal, mais au moins les compétiteurs ont eu une chance de se battre et remporter ou non leur ticket d'or.

Les conditions n'ayant pas permis les qualifications, et les textes officiels disant que pour valider une compétition il doit obligatoirement y avoir des demies-finales, le contest fut uniquement composé de deux runs de demies finales le mercredi et deux runs de finales le vendredi. Inutile de préciser que nous avons particulièrement adoré cette édition de l'open...

Côté hommes sur les demies finales nous retrouvons en première position le très Suisse Pat Burgener. Pat donne tout ce qu'il a et se qualifie brillamment avec un run à 97 points composé d'un chuck flip - fs 1080 - front 9 - back 3 - switch back 9.
La Suisse est on fire, puisque Iouri Podladtchikov, Jan Scherrer et David Habluetzel (ndlr : dont force est de constater une troublante ressemblance avec un serveur de la Cave du Forte à Grenoble) se qualifient également. Malheureusement pour notre frenchie de l'étape Liam Tourki, il n'aura pas eu la chance de goûter au Champagne que nous lui réservions en cas de qualifications. Notre jeune rookie chute sur son premier run mais nous offre un beau second run qui ne lui ouvrira malheureusement pas la porte vers les finales.

En finales c'est Iouri "iPod" Podladtchikov qui s'est illustré. Vivement encouragé par la foule Suisse présente, et poursuivi par des jeunes fans entre ses deux runs, il a assuré le show "à domicile", en s'offrant son dixième podium dans la station. Son run ? Frontside 900 Tailgrab - Backside 900 Nosegrab - Frontside Double Cork 1080 - Cab Double 1080 Mute - Alley Oop Double Backside Rodeo 900 Melon. Médaille en chocolat pour Jan Scherrer qui, malgré un style de fou qui lui est propre, se fait éjecter du podium par le Chinois Yiwei Zhang. David Habluetzel prend quant à lui une amplitude impressionnante sur son second run, mais réceptionne sur le coping. Malgré le silence de mort et l'attente interminable qui régnaient après sa chute, il s'en sort heureusement bien avec une légère commotion.

Du côté des femmes, notre Mirabelle Thovex se qualifie en finales sur une belle troisième place ! Malheureusement pour elle, les finales se dérouleront moins bien, et tout comme Jan Scherrer, son style ne lui permettra malheureusement pas de se hisser sur le podium. 

On retrouve sur la première marche du podium la chinoise Jiayu Liu, qui pour sa première fois à Laax s'offre la victoire. Elle se l'offre avec un Switch Backside Air - Cab 720 Melon - Frontside 540 Stalefish - Backside 540 Mute - Frontside 720 Stalefish. Une belle performance avec une belle amplitude, malgré les conditions pas faciles présentes. Elle est suivie de sa team mate Cai Xuetong dite "Tongtong" (prononcez tonton) et de l'Espagnole Queralt Castellet. La surprise aura été de ne pas retrouver Torah Bright, l'une des favorites, sur le podium. Mais après avoir vu son petit ami lui masser longuement et en continu le bas du dos, nous pensons qu'elle a du se faire mal... On espère que tu vas bien Torah !

Ajoutez des photos (2020px)

Powder Heaven

Le reste du temps aura été dédiée à rider la pow, qui tombait en masse sans cesse, et à killer le dancefloor. Pour la partie powder on vous laisse aux images de Stale Sandbech, toujours filmé par Gimbal God, pour ce qui est du dancefloor... ce qui se passe à Laax reste à Laax. ;-)

Halfpipe best-of

And the winner is...

Pas encore de commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire