Volcom Banked Slalom Kitzsteinhorn
2000*1045px

Volcom Banked Slalom Kitzsteinhorn

KAPUTT A KAPRUN !
Texte Thaïs Rivière
Photos Thaïs Rivière sauf mention ! (header : Vernon Deck vignette : Clas kristiensen)
Texte Thaïs Rivière
Photos Thaïs Rivière sauf mention ! (header : Vernon Deck vignette : Clas kristiensen)
KAPUTT A KAPRUN !

Jeudi 27 avril

Grenoble, 27 Avril 2017 - 9h30 -

Nous sommes à l'arrêt de tram Grand Sablon de la ligne B. Le rendez-vous est donné là bas avec nos copains de trajet : Julien Mounier de Bangingbees, Remi Lamazouère de Act et Vincent Auque de Volcom. Nous récupérons la voiture d'Olivier Gittler déjà sur place et prenons la route à deux voitures. Next stop : Chambéry pour aller récupérer notre Julien "L'arrog" Haricot national, embauché pour l'événement en tant que speaker aux côtés de Stéphane Grenet.

Au milieu de l'autoroute entre Zurich et Chur - 13h00 -

La faim se fait ressentir dans les deux véhicules. Nous communiquons alors pour convenir de nous retrouver au prochain Mc Donalds présent sur l'autoroute. Nous nous rendons compte que nous avons complètement perdu la voiture contenant Vincent, L'Arrog et Rémi. Tant pis nous nous arrêtons manger et ne regretterons pas l'arrêt puisque cette air d'autoroute vous offre tout un voyage sensoriel avant d'arriver au Burger King tant attendu.

Quelque part en Autriche - 16h00 -

Nous finissons par retrouver nos compatriotes ! Nous échangeons alors les voitures et reprenons la route. Malheureusement, Rémi commettra l'erreur fatale de mal programmer le GPS qui nous emmène alors à une station service en Allemagne. Le temps de re programmer le tout nous arriverons à Kaprun, sous la neige, avec un joli détour d'une heure derrière nous.

Kaprun - 20h30 -

Nous arrivons, nous mangeons, nous retrouvons plein de copains sur place. Ça fait plaisir ! Nous croisons alors Arthur Longo, qui quelques jours auparavant s'est offert le luxe de se faire une frange. Sa frange lui donnant alors des airs d'une version dark de Mireille Mathieu, Julien Mounier (qui ne le reconnait pas sur l'instant), s'interrogera en se demandant : "C'est qui cette meuf ? Elle a une tête chelou."

Ajoutez des photos (2020px)

Vendredi 28 avril 2017

Vendredi 28 Avril 2017 - Kaprun, Autriche - 8h00 -

Nous ouvrons les rideaux de la chambre qui donne sur le terrain de foot et admirons le spectacle : un max de pow est tombée dans la nuit, et il continue de tomber des pizzas. 

- 13h00 - 

Une fois tout les devoirs terminés, il est temps de faire une pause et d'aller manger un morceau ! Nous rejoignons Chloé Sillières, présente en béquilles, et nous rendons en ville engloutir un Kaiserschmarrn. Le Kaiserschmarrn si vous ne connaissez pas, c'est une raison à part entière de se rendre en Autriche. Une sorte de pancake amélioré, servi avec de la confiture et de la compote. Il constitue à lui tout seul un repas complet.

- 19h00 -

Il est temps de retrouver tout le monde pour aller manger. Beaucoup de monde a fait le déplacement et de loin pour l'événement ! Nous avons le plaisir de retrouver nos amis des Arcs de l'Amicale du Snowboard, accompagnés de Thomas Cardinal vainqueur du banked de la John Doe, une grosse partie du staff Volcom est également présente, les distributeurs Européens, les meilleurs shops, les riders du team (Terje Haakonsen, Arthur Longo, Olivier Gittler, Torgeir Bergrem, Flo Corzelius...). C'est le rendez-vous de l'industrie.

Même les skateurs ont fait le déplacement, l'occasion pour certains de voir un snowboard pour la première fois de leur vie !

- 21h00 -

Une fois le dîner fini il est temps d'aller dire bonjour à Andreas. Andreas, c'est une légende. Barman du lobby de l'hôtel. Et, à peine le verre fini, un nouveau a remplacé l'ancien et tout est noté sur le numéro de chambre. Une machine on vous dit.

- 00h00 -

Il ne neige plus.

Ajoutez des photos (2020px)

Samedi 29 avril

Kaprun - 8h00 -

Allez. On se lève, on s'habille, on prend ses affaires, on prend le petit déjeuner, et on trace ! Direction la remontée pour Kitzsteinhorn et le Banked Slalom.

Kitzsteinhorn - 9h30 -

Avec les chutes de neige de la veille, on s'attend tous à un report du banked au dimanche, le temps de reshaper. Que nenni ! Tout le monde y va de ses petits bras et reshape tout jusqu'à avoir un tracé exploitable. Il faudra reporter le départ d'une petite heure, le décalant à midi. Jusqu'ici rien de bien grave !

- 12h00 -

Ça y est ! L'esprit Autrichien c'est la rigueur ! Tout le monde a donné un coup de pouce et le résultât est à la hauteur. Un banked tout beau tout neuf et une compétition prête à démarrer. L'arrog et Steph Grenet se sont également chauffé la voix et sont prêts à hurler dans leur micro pour le reste de la journée. On prépare les starts et on sort la bouteille de Schnaps, la coutume voulant que l'on prenne une gorgée avant de s'élancer !

La journée se déroule parfaitement bien, il fait beau, tout le monde rigole et l'Autriche est vraiment un beau pays. Allez à Courchevel et vous aurez l'impression que le snowboard est mort, baladez vous dans une station Autrichienne et vous retrouverez goût à la vie. En dehors de l'événement, le ratio skieurs / snwoboarders sur les pistes ne choque pas comme en France et est tout à fait équilibré.

Ajoutez à cela le travail acharné des shapers, qui en plus d'aider à shaper le banked le matin, ont shapé leur park à la perfection afin qu'il soit nickel dès l'ouverture. (Bon allez, fin de l'aparté "on aime trop l'Autriche).

Les premiers runs se terminent, tout le monde se rejoint en bas du slalom afin de manger une saucisse et les 80 premiers remontent aux starts afin de farter et s'affuter pour leur second run.

Ajoutez des photos (2020px)

Sur la tête de Torgeir

Parce que la GoPro sur nous même aurait été un poil ridicule, on a préféré la poser sur la tête de Torgeir Bergrem au départ de son second run.

Malheureusement pour vous le garçon est en petite forme, tombe.

-18h00- 

Tout le monde est à "l'aprés-ski" au bas du télécabine buvant des großes bier et profitant des derniers instants du concert de Leopard Ale (groupe de musique d'Olivier Gittler et son bon ami Tim Allenet).

Une fois le dernier morceau envoyé il est temps de passer à la remise des prix et de récompenser ceux qui se sont le plus chauffés la journée sur le banked slalom, tentant d'atteindre le plus de vitesse possible...

Chez les hommes, pas trop de surprise. Terje Haakonsen l'emporte. Chez les hommes de l'industrie c'est Svetko Baltic qui s'impose devant Peter Bauer. Côté ladies, Ana Rumiha prouve qu'on peut être vegan et avoir des cuisses en béton.

HOMMES PROS :

1 Terje Haakonsen
2 Arthur Longo
3 Pontus Stahlkoo

HOMMES INDUSTRIE :

1 Svetko Baltic
2 Peter Bauer
3 Renars Bermanis

FEMMES :

1 Ana Rumiha
2 Karleen Jeffrey
3 Svenja Schallner

Une fois tout le monde récompensé il est temps de rentrer faire un sauna - sieste, d'aller manger et de se préparer pour le plus difficile à venir : la soirée au château !

Ajoutez des photos (2020px)

- 22h00 -

Le château ouvre ses portes.

- 23h30 -

Nous arrivons dans les lieux. La magie opère instantanément. On se croirait dans Kaamelott ! Il est possible de se promener, nous partons alors à la conquête de ces lieux. Une fois le tour du propriétaire fait nous attrapons une bière et nous dirigeons vers la scène ou Astroboy, un premier groupe Anglais joue. Le groupe sera suivi d'un second : SuperGlu, que nous vous invitons à découvrir ! Tout le monde est On Fire au château et se lâche complètement. On saute partout, on danse, c'est Rock, c'est beau, il y a du monde... bref c'est une soirée Volcom, et une soirée drôlement bien réussie

Pour des raisons plus ou moins évidentes, le récit de la soirée s'arrêtera ici.

- 3h30 -

Bonne nuit les petits chats.


Ajoutez des photos (2020px)

Le bilan

L'événement terminé, le bilan est unanime : c'était fou. Du monde beaucoup de monde, venus de toutes parts, et ça, ça fait vraiment chaud au coeur. Une organisation du tonnerre, un spot qui se prête parfaitement au jeu, bref un combo gagnant pour un pari réussi sur cette 4eme édition du Volcom Banked Slalom ! 

Kaputt à Kaprun.

Fred Marchadier

Pas encore de commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire