Le Rendez-Vous, l'événement le plus anisé du monde !
2000*1045px

Le Rendez-Vous, l'événement le plus anisé du monde !

Retour sur les 3 jours passés au Antoine Guiard Inivitational.
Texte Thaïs Rivière
Texte Thaïs Rivière
Retour sur les 3 jours passés au Antoine Guiard Inivitational.

Pour sa troisième année consécutive, le Rendez-Vous s'est déroulé à Cauterets du 20 au 23 Avril 2017. Home resort d'Antoine Guiard (Mr. Oakley, et super star locale), le Rendez-Vous est considéré un peu comme son Inivitational. Un Rendez-Vous ou plein de copains venus des Pyrénées, des Alpes et même de Suisse se retrouvent pour partager une dernière fois leur passion de la glisse autour de quelques ricards sur un park ludique et fun à rider quelque soit le niveau. Retour sur un événement au goût anisé et à l'accent du sud.

L'autoroute du bonheur.

Pour la première fois de l'histoire du Rendez-Vous, Fluofun a fait le déplacement avec une équipe hors du commun jusqu'à Cauterets afin de s'immerger au mieux dans cet événement dont on nous a vanté les mérites toute la saison.

C'est ainsi, qu'à bord d'un super van Blacksheep 6 places, nous (la rédaction) et 5 jeunes prêts à s'arracher la victoire avons pris la route pour les Pyrénées.

Les 8h00 de route nous séparant de Cauterets, nous n'avons pas été les seuls à nous les offrir depuis les Alpes puisque le crew Ugh Ugh Ugh (ces jeunes Annéciens qui font du bien au snowboard), et les Crapules, l'ont fait également. 

Les autres crews : Matière Blanche, Ho5, les Tubes de Glace, What's Your Name, Tuna, The Dog, Chibroli, Pyrénées Equipat - Aktaes, Pow Wow Mag, l'Union Pyrénéenne, Classe de Neige, SPC Chop Chop, PYC et les Denjo Brothers, venaient tous du coin.

Ajoutez des photos (2020px)

Le set up est vraiment fou, et nous n'avons pas vu cela depuis longtemps, y compris dans les Alpes.

Bonjour monsieur le matin.

Une fois le soleil levé l'impatience d'aller retrouver les copains sur le set-up pour rider était grande ! Mais les jeunes de l'équipe nombreux, et comme tout ado vénér qui se respecte : durs à réveiller et à bouger.

Benoit Thomas Javid s'étant blessé au genou quelques jours avant l'événement l'équipe fut composée de : Tim Baisamy, Paul Veron, Yannis Tourki, Mattéo Cuny et Mathis Bozzolo en plus de Thaïs (moi même en fait) de la rédac.

Ajoutez des photos (2020px)

C'est une belle journée...

C'est sous le signe de la bonne humeur que se déroule cette première journée. Afin de réaliser un edit de présentation du crew nous filmons une bonne partie de la journée et réussissons à monter cette magnifique vidéo en express. Malheureusement, un problème informatique rendra notre disque dur illisible aux yeux des ordinateurs chargés de projeter notre vidéo aux bains du rocher. Mais ça c'est pour plus tard...

Bref, la journée se passe bien, il fait beau. Le set up est vraiment fou, et nous n'avons pas vu cela depuis longtemps, y compris dans les Alpes. C'est un réel plaisir de rider et nous enchaînons les runs sans relâche jusqu'à la fermeture de la station, aux alentours de 14h45.

Pour la petite anecdote, les jeunes enchaînent les runs puisque pour la première fois de ma vie je vais trop vite et m'explose littéralement l'arrière train sur le plat.

Toujours plus d'anis.

Ajoutez des photos (2020px)

Nous ne pourrons plus jamais revenir ici...

Antoine Guiard parlant des bains du rocher

La présentation des crews se fait entre bulles d'eau et bulles de champ. Un combo gagnant pour faire connaissance avec les "adversaires", qui, comme le veut la tenue réglementaire, sont tous en slip de bain. Un régal pour nos petits yeux.

Comble du bonheur, Joseph Depardon de Ugh Ugh Ugh, semble avoir ingurgité trop de bulles alcoolisées et nous offre un plongeon dans le plus simple appareil. Donnant ainsi l'opportunité à Antoine de créer un nouvel hashtag : #lanouilleajoseph

Ajoutez des photos (2020px)

Le plus important, c'est la victoire. Après tout, le deuxième il n'est jamais que premier des derniers.

Après la fête du style de la veille au soir, il est temps pour nous de passer aux choses sérieuses : le contest. En jeu ? Des râteaux. 

La journée s'annonce similaire à la précédente, les conditions sont optimales. Soleil, neige parfaite qui ne deviendra trop molle qu'en fin de session... bref que du bonheur. Mathieu Crepel fait une apparition et s'offre quelques runs. Comme à son habitude le garçon est sur-stylé, même si ce n'est pas l'envie qui en manque il est difficile de le compter dans le contest, les juges décident ainsi de le laisser hors concours.

Il en va de même pour Joffrey Marcou, la légende Pyrénéenne et cette année grand vainqueur du fameux Derby de la Meije. L'irréductible Pyrénéen présent sur les podiums des précédentes éditions fut recalé au même rang que Mathieu Crepel et catégorisé hors concours.

Axel Ransinangue, local de l'étape et jeune à suivre de près en ce moment, est celui qui a le plus régalé les juges sur cet événement. On notera surtout sa tentative de double sur le premier kick. Le tricks restera malheureusement au rang de tentative, Axel le tente un poil trop tard quand la neige devient un peu molle et ne peut replaquer correctement. Son style, sa motivation, le nombre de runs qu'ils se met et son exploitation à chaque centimètre carré près de la zone lui valent une première place sans aucune autre issue possible.

Paul Veron, membre du crew Fluofun ride tranquillement mais exploite chaque module présent, offre un joli panel de tricks, replaque et tente une première fois un énorme backflip en transfert sur les "boobs" tout en bas de la zone. Malheureusement le kid voit trop haut et trop loin et se met un bon plat. Mais rien ne l'arrête puisqu'il le retente une seconde fois le replaquant tout bien, ce qui lui vaudra une belle seconde place.

Yannis Tourki ride proprement toute la journée. Il s'explose la tête mais ne s'arrête pas pour autant. On pourra en revanche déplorer le manque d'exploitation, puisqu'il fait le choix de ne pas rider les rails. Un choix peu audacieux qui lui coupe l'accès à une marche plus haute du podium.

Ajoutez des photos (2020px)

Les râteaux 2017.

Kids :

Théo Escaffre

Hommes :

1- Axel Ransinangue
2- Paul Veron
3- Yannis Tourki

Femmes :

1- Marion Gouwy
2- Marine Ariol
3- Stéphanie Fabre et Clélia Bultheel ex-aequo 
Ajoutez des photos (2020px)

Repas de famille...

Après une journée bien remplie et une remise des prix animée par la passion de Jof Marcou, la légende Pyrénéenne, toute la belle équipe se dirige vers le Casino, lieu supposé nous accueillir pour le repas de famille. Un repas à la sauce Pyrénéenne, animé et anisé.

Nous saluerons la prestation de Joffrey Marcou, légende mais aussi body builder, pour avoir réussi à porter Antoine Guiard sur ses épaules. Bravo Jof !

Ajoutez des photos (2020px)

Et enfin, l'instant émotionnel...

Après le repas l'événement se termine au bar en face du casino. Antoine Guiard a eu le plaisir de souffler ses 30 bougies cette année, et pour l'occasion ses amis lui ont préparé une surprise de taille : un voyage au Japon !

La pression de l'événement retombée et la surprise dans les mains, notre Guiard international n'a eu d'autre solution que de verser sa petite larme, comme en témoigne cette image poignante signée Xavier Marcou (une autre légende Pyrénéenne et king du shape Français).

Ajoutez des photos (2020px)

Pas encore de commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire