Tignes : une avalanche meurtrière fait 9 victimes.
2000*1045px

Tignes : une avalanche meurtrière fait 9 victimes.

Ce que l'on sait de l'avalanche qui a frappé la station savoyarde ce matin.
Ce que l'on sait de l'avalanche qui a frappé la station savoyarde ce matin.

Ce matin, sur les coups de 10h30, une avalanche s'est déclenchée sur un groupe de riders dans le secteur de Tovière. Une plaque à vent se serait décrochée sur le passage du groupe de 9 personnes composé de vacanciers et de professionnels, présents pour les encadrer. Chaque personne était équipée d'un DVA.

Prévenus au plus vite, les secours ont pu arriver sur place très rapidement, et commencer les recherches, aidés par du personnel de la station et de moniteurs de ski venus prêter main forte.

À l'heure actuelle le bilan s'élève à quatre décès, les cinq autres personnes étant toujours recherchées activement. 

Le Bulletin Neige et Avalanche faisait état d'un risque de 3 sur 5 aujourd'hui, sur le secteur de la station de Haute Tarentaise.

Nos pensées les meilleures vont aux familles des victimes.

Ce week-end, trois accidents d'avalanche ont eu lieu, l'un samedi dans les Hautes-Alpes et deux autres dimanche en Haute-Savoie, laissant un bilan de deux décès et une personne actuellement en état critique à l'hôpital d'Annecy.

MAJ 17h13 : le responsable du groupe serait Laurent Ruiz, un moniteur expérimenté qui avait notamment gagné le Challenge des Moniteurs en snowboard. 

Il semblerait que seules huit victimes aient été emportées. La neuvième supposée ne s'étant pas présentée au point de rendez-vous du groupe le matin.

Une cellule psychologique a été ouverte pour les familles des victimes. 

Les recherches continuent, en raison d'une forte épaisseur de neige les pisteurs secouristes sont actuellement aidés d'engins mécaniques.

Photo : Radio Val D'Isère.

Ajoutez des photos (2020px)

L'avalanche s'est déclenchée à 10h35 précisément, et est bien visible depuis le bas de la station.

Ci dessous, photos avant et après.

Ajoutez des photos (2020px)

Pas encore de commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire