Laax Open : le reportage finales.
2000*1045px

Laax Open : le reportage finales.

Le meilleur évènement de snowboard tire sa révérence sur des finales folles.
Texte thaïs
Photos pj
Texte thaïs
Photos pj
Le meilleur évènement de snowboard tire sa révérence sur des finales folles.

Voilà, c'est fini...

Le premier Laax Open de l'histoire vient de tirer sa révérence après une semaine de snowboard alternant entre brouillard, shapes parfaits, suspens et surprises finales. Un vrai thriller avec ses gentils, ses méchants et ses coups de théatre.

Halfpipe messieurs : une finale inattendue.

Le line up était alléchant : Danny Davis, Iouri Podladtchikov, Arthur Longo, Ayumu Hirano, Shaun White... Toutes les stars étaient à Laax il y a une semaine.

Sauf que parmi ces stars, un seul participera à la finale : Ayumu Hirano. (spoiler alert : c'est lui qui gagnera). 

La star que tous attendaient - il faut l'avouer - Shaun White, était bien à Laax dimanche dernier. Mais quelques heures après son arrivée en Suisse, il a dû repartir en urgence à la maison suite au décès tragique de la jeune soeur de sa petite amie. Il imaginera participer au contest jusqu'au dernier moment, renvoyant même son boardbag à la station au cas où... mais il est des priorités dans la vie qui s'imposent à tout être humain, y compris Shaun White.

L'histoire est plus simple pour Danny Davis et Iouri Podladtchikov : ils n'ont pas passé les demi-finales. Rageant.

Quant à Arthur Longo, il s'est blessé aux trainings la veille de la finale... Tête du radius cassée, 6 semaines d'arrêt, ce qui le prive de X Games également...

Bref, un énorme concours de circonstances qui aura entraîné une finale des plus ouvertes, même si la victoire semblait promise à Ayumu. Le dernier acte du pipe messieurs aura tenu ses promesses, coupé le souffle à tous du début à la fin et aura vu les cris, acclamations et désolations des riders et de leurs teams dans les coulisses.

Ajoutez des photos (2020px)

Run 1 : la surprise de Pat Burgener


Run 1 :

- Louie Vito est le premier à partir. Avec un run composé d'un front double cork 1080 - double chuck mute - crippler triple cork - front 1080 il met la barre très haut et la pression aux autres dans le starter, scorant un raisonnable 83.75. 

- Pat Burgener droppe peu après. Le jeune suisse, plus ou moins out depuis trois ans et une vilaine blessure sort un run énorme. Front 10 tail grab - double cork 1080 indy - front 9 - back 360 - back 9 - et finit avec un superbe cab 10. Il prend la tête du classement avec un run à 88.87 points. Le tout avec du led-zep dans les oreilles.

- Matt Ladley et Benji Farrow font un run propre, mais pas fou. 

- Christian Haller, candidat sérieux au podium, chez lui à Laax, chute et fait peur à tout le monde. Il se fait blesse à l'aine, ce qui l'handicapera pour les runs suivants.

- Ayumu Hirano ouvre tout ses runs par LE trick de la compétition. A mi chemin entre un crippler et un front 5 invert, le jeune japonais bloque sa rotation pour tweaker un backside air de l'espace. Malade ! Il enchaine avec magnifique back 9, front double cork et switch double 1080 extraordinaire. Mais les juges savent qu'Ayumu est sur la réserve, et sanctionnent son manque de prise de risque tout en récompensant son style et son amplitude. Son run lui vaut 85.99 points, laissant Pat Burgener en tête pour l'instant.

Avant d'embrayer sur la finale, Stale Sandbech, Danny Davis et tous les autres riders pros présents snakent un petit run de pipe de groupe, pour encourager les copains et assurer le show pour les spectateurs. Bel esprit.


Ajoutez des photos (2020px)

Run 2 : Pat respire.


La pression est là. A quelques mètres de nous, Pat est aux anges d'être en tête du classement provisoire, mais rien n'est encore joué. Et ça aussi, il le sait.

Son second run est très bon : front 1080 - cab double cork 1080 mute - front double cripler indy - back 360 - switch back 9 mute - front cab 10 nose grab. Malheureusement un poil moins bon que son précédent run d'après les juges, il ne remonte pas son score.

- Louie Vito chute. Pat respire.

- Benji Farrow chute. Pat respire.

- Ayumu Hirano fait un run énorme. Mais sa planche se dérobe sous ses pieds sur son dernier tricks : une sorte de switch double backflip melon qu'il ne replaque pas vraiment... Il perd des points. Pat respire encore.

Avant d'embrayer sur la finale, Stale Sandbech, Danny Davis et tous les autres riders pros présents snakent un petit run de pipe de groupe, pour encourager les copains et assurer le show pour les spectateurs. Bel esprit.

Ajoutez des photos (2020px)

Run 3 : la victoire a un nom. Et elle s'appelle Ayumu Hirano.

Run 3:

Lors du dernier run, l'ordre de départ est inversé. Pat Burgener, toujours en tête, droppera donc en dernier.

- Matt Ladley fait une remontée inespérée après deux runs très moyens. Néanmoins insuffisant pour détrôner l'ami Pat qui détient encore la victoire.

- David Habluetzel : cab double cork 1080 - back 9 chicken salad - front 1080 mute - switch air to regular - front double cork 1260 indy - cri de Pat Burgener. Mélange de crainte pour sa place et de bonheur pour son pote. Le suspens est à son comble. Pfiou. Pat respire. David marque 88.62 points ne détrônant pas Patrick, à 0,25 point près...

- Louie Vito qui était attendu au tournant chute encore. Déception générale dans les coulisses. Danny Davis est triste de voir son copain triste. Triste.

- Ayumu Hirano... Ah Ayumu... C'est à la capacité de délivrer de solides performances sous la pression que l'on reconnait les vrais champions. Et Ayumu est un champion.

Front cripler japan - back 9 melon - front double cork 1080 truckdriver - cab double cork - front 1080 tailgrab - et il plaque enfin son switch double michalchuck melon. Applaudissement généraux dans les coulisses, tout le monde est impressionné par le run du jeune Japonais, et tous descendent le féliciter pour cette victoire méritée. 


Podium :

1 - Hirano Ayumu - JPN - 91.37

2 - Burgener Patrick - SUI - 88.87

3 - Habluetzel David - SUI - 88.62

Ajoutez des photos (2020px)

Halfpipe girls : la désillusion frenchies

Du coté des filles, seules six rideuses sont au départ de la finales. Et parmi elles, trois sont françaises. Les filles, toujours encadrées de la boss du Snowboard Français Valérie, qui a revêtu sa plus belle veste "FRANCE", n'ont peur de rien et visent le podium. Pour la première fois dans l'histoire, les trois copines sont qualifiées ensemble en finale. "Un beau signe de progression du groupe" pour la coach.

3 Françaises, 6 finalistes, une chance sur deux de monter les marches, en théorie. Malheureusement le film matrix est nul, la vie, ce n'est pas que des maths. 

- Mirabelle Thovex part la première, ça tombe bien, elle aime partir avant les autres. Elle a moins de pression et ses copines partent derrière elle.

Elle est relax, fluide et elle sait où elle doit aller. Front 5 tailgrab - back 5 mute - double grab stiffy - backside air - front 7 melon, Mirabelle arrive sourire aux lèvres en bas, elle a fait ce qu'elle avait à faire pour ce premier run, et elle l'a bien fait. Malheuresement, elle ne parviendra pas à améliorer son score malgré l'ajout d'un 900 dans son troisième run...

- Clémence Grimal attaque son premier run avec un back 5 et chute. Elle casse sa board et, toujours sans vrai sponsor, n'en a pas de rechange. Elle va donc rider ses deux runs restant avec une board cassée...

Mais Clémence, c'est une battante. Board cassée sous les pieds, elle retourne au combat nous sort un gros alley oop - un back 5 melon - un front 5 melon (et BIM combo) - un très stylé bs air et termine avec un crippler 7 indy. Bravo Clémence.

- Sophie Rodriguez : Comme Clémence, Sophie chute ses deux premiers runs. Elle nous fait tout de même un très joli troisième run clôturé par un cab 7 assez rare chez les filles. Elle se classera ainsi quatrième du classement.

- Arielle Gold : dans son nom tout est là. Gold. Explications : front 9 mute - chuckflip melon - back 5 - front 7 indy - et un cab 9 mute. Le tout a une hauteur folle. Arielle a tout donné, Arielle a tout cassé, Arielle a gagné.


Scores :

1 - Gold Arielle - USA - 90.12

2 - Bright Torah - AUS - 84.12

3 - Oe Hikaru - JPN - 77.74

4 - Rodriguez Sophie - FRA - 71.62

5 - Thovex Mirabelle - FRA - 71.12

6 - Grimal Clemence - FRA - 67.62

Ajoutez des photos (2020px)

Vidéo récap des finales du halfpipe

Slopestyle hommes

Du côté du slopestyle, les favoris sont presque tous là, à l'exception de Stale Sandbech et Alek Ostreng, qui n'ont pas réussi leurs demi-finales. Le départ de la finales est cependant perturbé par la météo, mais, en début d'après midi, le soleil daigne enfin se montrer et malgré un vent assez marqué, l'épreuve peut commencer. Satisfaction générale de la part des (très) nombreux spectateurs présents pour l'occasion, c'est parti pour trois runs.

Plus de français dans cette finale, mais 6 Canadiens qualifiés !

Des Canadiens de la première à la cinquième place et le dernier qui se classe septième : fou !

- Mark McMorris : tout comme Ayumu en pipe, le rider Burton éclate son troisième run après deux chutes sur les précédents. Cette résistance à la pression est folle. Il prend la tête du classement avec un run composé d'un cab 9 - switch back 1260 melon - front triple cork 1440 mute - back triple cork 1440 indy - et finit avec un back 5 - front blunt sur le quarter to box . 

- Seb Toots : superbe second run... jusqu'à une chute sur un front triple cork 1440. Exclamations de désolation générale de la part des autres riders, Seb faisait vraiment un beau run.

Pour être totalement honnête, force est d'avouer que le style est parfois victime du spin to win. Max Parrot enchaine trois triple corks différents sur les trois tables, et Billy Morgan fera lui aussi preuve d'une aptitude à mettre trois fois la tête en bas toute particulière, mais au prix d'un style difficile à valider pour les esthètes. Les juges semblent prendre en compte ce critère et même si Mark tourne beaucoup, il n'est pas le pire au final, loin de là... 

Sven Thorgren était le petit favoris des publics avertis, et il sera le seul à gapper le quarter en bs air. Sans résultat, il n'arrivera pas à poser un run clean de bout en bout.

Classement : 

1 - McMorris Mark - CAN - 91.40

2 - Nicholson Tyler - CAN - 84.35

3 - Toutant Sebastien - CAN - 83.10

4 - Sharpe Darcy - CAN - 82.30

5 - Ciccarelli Michael - CAN - 81.10

6 - Piiroinen Peetu - FIN - 76.30

7 - Parrot Max - CAN - 74.70

8 - Tonteri Roope - FIN - 65.50

9 - Thorgren Sven - SWE - 60.95

10 - Morgan Billy - GBR - 59.30

11 - Kadono Yuki - JPN - 59.00

12 - Burch Dario - SUI - 37.75

Ajoutez des photos (2020px)

Finales slopestyle femmes.

Le yoga et les câlins aux arbres, ça fonctionne ! Et pour preuve : Jamie Anderson casse tout et se retrouve première de la compétition.

- Jamie Anderson : back 5 nosegrab - cab 5 melon - front 7 mute - back 5 indy. Jamie croque la vie à pleine dents, et son run le prouve !

- Cheryl Maas : le vent souffle pour les femmes. Peu nombreuses sont celles qui arrivent à faire un run sans chuter. Cheryl fait partie de ce quota et ne replaque aucun run. Idem pour Spencer O'Brien.

- Miyabi Onitsuka : avec son superbe cab 9 Miyabi avait toutes les chances de victoire. Dommage pour elle, les conditions météorologiques l'empêchent de finir son run et elle ne se classera "que" troisième...

Classement :

1 - Anderson Jamie - USA - 81.10

2 - Prior Christy - NZL - 71.80

3 - Onitsuka Miyabi - JPN - 62.85

4 - Norendal Silje - NOR - 61.55

5 - O´Brien Spencer - CAN - 30.35

6 - Maas Cheryl - NED - 21.55

Ajoutez des photos (2020px)

Vidéo report des finales du slopestyle

Laax Open, l'évènement parfait ?

Avec trois millions d'euros de budget, le meilleur snowpark de la planète (n'ayons pas peur des mots, cela nous a été confirmé par TOUS les riders), les meilleurs riders invités, des conditions de travail pour les pro et de visionnage pour les spectateurs idéales, un live feed de bonne qualité et ouvert sur le web, voire à la télé dans de nombreux pays, une organisation respectueuse des riders et 500 000€ de prize money, une ambiance bon enfant avec des repas en commun pour tous matin-midi-et soir rassemblant riders invités, coaches, media partners et organisation, il semble que rien ne manquait à cette première édition du Laax Open. 

Les X Games à Aspen arrivent dès la semaine prochaine et la barre vient d'être mise très TRES haut par la station Suisse...

A l'année prochaine !


3 commentaires

Vince
Vince
C'est bien votre couverture chauviniste bien franco-française des évènements. Ca vous démarque des autres médias français...
yo
yo
De quel autre "médias (sic) français" parles-tu ? Parce qu'aux dernières nouvelles, il n'y avait que fluofun de présent sur place...

Là il y a un gros article, des photos de ouf... et pas spécialement de chauvinisme ici. Bref, c'est quoi le problème avec cet article cher petit hater ?
2

Connectez-vous pour laisser un commentaire

CharlesDCGK

inscrit le 12/01/11
finalement je ne sais pas pour vous mais j'ai trouvé le pipe bien plus style à regarder que le slope... C'est quand même bien dégueulasse à regarder les triples avec une main qui grab la board en mute ou indy et l'autre qui grab le genou... Déçu, déçu. Par contre les tricks de jib sur le premier module enchaînées par les tricks sur l'espèce de vague-knoll-transfer c'était méga classe! Le set up était vraiment cool et un peu original ça faisait plaisir à voir! Le quarter de face était cool aussi, et surtout le transfer énorme du Japonnais en fs kripler! Fou...

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire